Dernières actualités

******

NOUVEAU
Ages & Vie arrive en
Saône-et-Loire !
à MARMAGNE

Des domiciles partagés sont encore disponibles.
Renseingnements :
N°Vert : 0801.07.08.09


******
Des places sont disponibles dans les domiciles partagés de :
FONCINE-LE-HAUT
LUXEUIL LES BAINS
MANDEURE
MISEREY-SALINES
SAINT-HIPPOLYTE

N’hésitez pas à nous contacter par téléphone : N°Vert : 0801.07.08.09, ou par email : contact@agesetvie.com

******



Moment de vie


03.04.2020 - Étalans 25222 déco de Pâques
03.04.2020 - Étalans 25222 déco de Pâques
03.04.2020 - Étalans 25222 déco de Pâques
03.04.2020 - Étalans 25222 déco de Pâques
03.04.2020 - Étalans 25222 déco de Pâques

Dans la presse


02.04.2020
02.04.2020
19.03.2020
19.03.2020
15.03.2020

 104 ans, l’ancienne institutrice renoue avec l’école où elle enseigna 25395

À104 ans, Raymonde a voulu revoir l’école où elle enseigna de nombreuses années à Trépot. Son dernier cours remonte...
à 1970. Elle a pris sa retraite d’institutrice voilà cinquante ans. Un retour sur les lieux émouvant pour cette femme qui a appris la lecture et le calcul à moult Trépotins. Raymonde Chourlin, née Rolland, est une Bisontine qui a pris sa retraite après son ultime cours donné comme institutrice à Trépot en juin 1970. Elle avait accueilli sa dernière classe à la rentrée de 1969, voici juste 50 ans. Cinquante ans qu’elle est en retraite ! Et pour cause, elle fêtera le 29 décembre ses 105 ans.
À quelques jours de la rentrée scolaire du 2 septembre, Raymonde remue les souvenirs avec un petit pèlerinage : elle revient sur le lieu où elle enseigna de 1955 à juin 1970. Nostalgie, nostalgie.
« Je voulais revoir, peut-être une dernière fois, mon école que j’ai habitée pendant 15 ans avec mon mari, Roger, qui faisait l’école des grands, juste à côté de moi », se rappelle Raymonde.
La municipalité et le comité des fêtes l’avaient honorée en janvier 2015 pour célébrer en grande pompe son 100e anniversaire avec ses anciens élèves.
Raymonde Chourlin dont les parents tenaient un café à Besançon avait obtenu son brevet supérieur, ouvrant la porte de l’enseignement primaire ; études qu’elle avait effectuées avec son enseignante qui n’était autre que la maman de Jean Minjoz... ancien maire de Besançon.
Raymonde, qui a pris sa retraite à Mont-sous-Vaudrey, s’est installée à Saône en 2006, après le décès de son mari Roger sur venu à 90 ans en 2004. Elle vivait alors dans un coquet appar tement de ce village de Saône où habite son fils Jean-Pierre. De puis deux ans, elle est cependant installée à la maison « Ages et vie » de Montfaucon.
Elle est venue vendredi en voiture avec ses soignantes. « Elles sont très gentilles avec moi », assure l’ancienne institutrice qui a voulu revoir également la fromagerie du village où elle a retrouvé l’un de ses anciens élèves. Lequel avait d’ailleurs coorganisé avec Pierre Bruchon, le mai re, la cérémonie des 100 ans en janvier 2015 en recréant une salle de classe 1970 au centre d’animation.
Lire la presse, s’adonner aux mots croisés
« Ce sont mes jambes qui ne me soutiennent plus mais je peux encore marcher un peu avec un appareil », lance l’esprit vif la plus que centenaire qui aime à lire la presse ou encore à faire des mots fléchés (avec son dictionnaire d’école !).
Raymonde Chourlin était heureuse de revoir ce beau bâtiment d’écoles qui date de 1883 et où elle vécut de 1955 à 1970. « La commune dirigée alors par M. Valbert Foltête m’avait offert un fauteuil pour ma retraite, je l’ai encore avec moi à Montfaucon », se souvient celle qui a formé à l’écriture et au calcul des centaines de jeunes trépotins.

L’EST REPUBLICAIN - 27 août 2019

Revue de presse























0 | 16 | 32
 

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

(nous nous engageons à ne pas communiquer ces informations à aucun tiers)
Votre principal centre d'intérêt :
venir habiter en domicile partagé
venir travailler chez Ages&Vie

Votre commentaire éventuel :