Dernières actualités

Bientôt une structure petite enfance25519

Saint-Hippolyte enfance
C’est tout nouveau : un accueil des enfants de 3 mois à 2 ans fonctionnera au lerétage de la maison Prélot en cours de restructuration. Un appel d’offres avait été lancé en direction de 3 prestataires : Les Francas, Familles Rurales et l’ADMR. Seuls les
Francas ont répondu favorablement à la demande de la municipalité.
Jean-Philippe Laurent, délégué départemental adjoint des Francas, Ludovic Fantauzi, responsable administratif et financier, Evy Châtelain, directrice multi-accueil des Farfadets (Blamont) et Stéphanie Dias, déléguée au développement local, ont assisté au conseil municipal pour présenter leur projet. Tout avait été fait dans la maison Prélot pour accueillir une vingtaine de bambins. Il faudra vraisemblablement revoir ces chiffres à la baisse. Mieux vaut commencer petitement avec 10 places et monter ensuite en termes d’effectifs si le besoin s’en fait sentir. Jean-Philippe Laurent rappelait
à l’assemblée que les Francas avaient été appelés une première fois à Saint-Hippolyte à la demande du maire de l’époque, Michel Loichot, pour ouvrir une cantine scolaire, condition pour conserver une des classes menacée de fermeture. La municipalité ensuite a fait confiance aux Francas pour le périscolaire. Chapeauter l’accueil petite enfance avec le concours d’une commission de contrôle composée d’élus et d’habitants est une nouvelle mission confiée aux Francas. « On nage un peu, comme pour la bibliothèque, dans l’inconnu mais nous avons bon espoir de réussir », a déclaré le maire, Serge Cagnon. « La présence dans cette grande bâtisse du périscolaire, de la bibliothèque médiathèque, de l’accueil petite enfance, la proximité de l’école élémentaire, de la maison Âge et vie est un atout pour des échanges intergénérationnels », a ajouté le représentant des Francas. Côté chiffres et par an, le multi-accueil coûtera (il ne s’agit là que d’évaluations) 23 000 euros aux parents, 60 DOO euros à la CAP et 45 000 euros à la commune.

L’EST REPUBLICAIN - 30 janvier 2019

Photos

Nous sommes très attentifs à recueillir l'accord des personnes concernées avant publication des photos. En cas d'erreur, nous nous engageons à retirer toute photographie sur simple demande de la personne concernée.

Revue de presse









La maison âges et vie fête ses cinq années d'existence (Saint-Hippolyte)













 

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

(nous nous engageons à ne pas communiquer ces informations à aucun tiers)
Votre principal centre d'intérêt :
venir habiter en domicile partagé
venir travailler chez Ages&Vie

Votre commentaire éventuel :