La Loupe | 2021-10-01

À la recherche de trésors archéologiques

Avant d’entamer l’aménagement de l’éco-quartier de la Chamaille, Éric Gérard a reçu l’Institut National de recherches archéologiques préventives (Inrap) pour un diagnostic.
L’Institut National de recherches archéologiques préventives (Inrap) a mené durant la semaine dernière des opérations archéologiques, à La Loupe, en amont du projet d’aménagement de l’éco-quartier de la Chamaille, confié par la mairie à la SAEDEL (société d’aménagement et d’équipement du département d’Eure-et-Loir).
Éric Gérard, le maire de La Loupe, explique : « Avant le lancement des travaux, nous devions obligatoirement faire ce diagnostic archéologique sur le terrain »
« On rebouche si rien n’est découvert »
« On pratique des sondages sous forme de tranchées à l’aide d’une pelle mécanique pour détecter et dater d’éventuels vestiges archéologiques. Si rien n’est découvert, ces tranchées vont être rebouchées ».
En lieu et place de ce qui était un simple pré à vaches, l’élu et son Conseil municipal préparent ici l’avenir : il s’agit de l’aménagement d’un nouveau quartier d’habitation. « Un projet majeur de développement du territoire estimé entre 1 et 1,2 million d’euros ». Un lotissement de 60 logements
« Dans ce terrain situé entre le centre de secours et un centre commercial sur environ 4 hectares, nous allons aménager un lotissement qui comptera à terme 60 logements, dont deux résidences pour personnes âgées portées par la société Age & Vie. Il y sera réalisé un aménagement très qualitatif avec espaces verts, noues végétalisées, aire de jeux, circulations piétonnes », poursuit l’élu.
Les travaux seront menés en deux phases, d’abord la viabilisation de 41 terrains à bâtir, puis des lots restants sur une seconde zone.
Avant de pouvoir donner le premier coup de pioche, « plusieurs étapes doivent suivre dont le dépôt du permis d’aménagement en vue d’un début des travaux prévu d’ici six mois. Les premières maisons devraient sortir de terre en septembre 2021 », annonce l’élu.
La commercialisation des parcelles sera lancée en mars 2021.

L’ECHO REPUBLICAIN – 15 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé