Deux-Grosnes | 2021-10-01

À quoi va ressembler la future résidence pour personnes âgées ?

Le promoteur a bien voulu décrire au Progrès la future résidence, qui va se construire rue des Loges (Monsols).
Lors du dernier conseil municipal, les élus ont été informés de l’obtention du permis de construire de la future résidence pour personnes âgées, à Monsols. En plus de deux parcelles appartenant à la commune, une troisième parcelle concernée par le projet appartient au centre communal d’action sociale. Les élus ont validé l’achat par la commune, ce qui se fera en janvier. « Née en 2008, dans le Doubs, Ages & Vie développe aujourd’hui, partout en France, une réponse originale aux besoins des personnes en perte d’autonomie, détaillent les responsables. Le principe de notre dispositif
Ages & Vie est l’ouverture sur l’extérieur et le maintien d’un cadre de vie le plus normal possible pour les résidents. Quelques mois après l’apparition du coronavirus, nous sommes convaincus que notre dispositif mêlant architecture bienveillante et organisation à taille humaine (seulement 8 chambres par colocation, NDLR) est un choix optimum ; une solution qui protège sans isoler. La colocation est le coeur de notre concept : dans un cadre de vie à taille humaine, apaisant, sécurisant et ntergénérationnel, les personnes vont bénéficier d’un accompagnement 24 heures/24 et 365 jours par an. »
Deux maisons d’environ 380 m²
À Deux-Grosnes, Ages & Vie va financer et construire, rue des Loges (Monsols), deux maisons d’environ 380 m² qui seront louées en colocations meublées à au moins 16 personnes âgées (possibilité pour les couples de partager une chambre). Six emplois pérennes et non délocalisables seront créés.
« Une équipe d’auxiliaires de vie, dont certaines habitent à l’étage avec leurs familles, précise le promoteur, s’occupe si besoin de l’aide au lever, au coucher, à la toilette, aux déplacements, à la préparation et la prise de repas, au ménage, à l’entretien du linge, les animations, la vie sociale… Tout est pensé pour ne pas changer les habitudes et rompre avec l’isolement: dans un cadre convivial et rassurant, les colocataires qui le souhaitent sont invités à participer à la vie de la maison. Les espaces privatifs (environ 30 m²) sont composés d’une chambre/séjour, d’une salle d’eau, et d’une entrée privative avec terrasse. On peut y vivre en couple, avec un animal de compagnie et même apporter ses meubles si on le souhaite. »

LE PROGRES – 27 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé