Coligny | 23-11-2021

Ages et vie: une colocation pour rompre iïsolement des personnes âgées

Ce mardi d’octobre, les personnes âgées et leurs familles sont venues nombreuses découvrir le concept Âges et vie qui ouvrira ses portes dans les semaines qui viennent. Situé rue de Champel, non loin du centre du village, l’ensemble est composé d’un grand bâtiment, qui comprend deux uni
tés indépendantes de huit chambres chacune, Chaque colocation, située de plain-pied, est spacieuse et claire. Ces espaces privatifs d’au moins 30 m2 comprennent une entrée, une salle d’eau et une chambre-séjour qui donne sur une terrasse. L’espace commun comprend un salon, une salle à manger et une cuisine, où les repas seront préparés quotidiennement, à partir de menus élaborés en concertation avec les colocataires. Chaque colocataire, seul ou en couple, pourra apporter ses meubles s’il le souhaite ou garder son animal de compagnie. Tout est pensé pour ne pas changer les habitudes, rompre avec l’isolement et faire de ce lieu un domicile où régnera une ambiance conviviale. Grâce à 6 emplois à plein temps, chaque colocataire sera accompagné 24 h/24 et 365 jours par an, pour tout ce qu’il ne peut pas faire seul. II continuera de choisir comment il souhaite  mener sa vie, garder ses soignants, son heure de lever, de coucher, disposer de la clé de son loge
ment afin de recevoir qui II souhaite et quand il le souhaite. Les logements s’adapteront aux besoins de chacun et évolueront en fonction de leur dépendance avec lit médicalisé ou barres d’appui. Une
équipe d’auxiliaires de vie, dont certaines habiteront à l’étage avec leur famille, s’occuperont de l’aide au quotidien, lever, coucher, toilette, déplacements, préparation et prise des repas, ménage, entretien du linge ou encore animations et vie sociale. Né en 2008 dans le Doubs, le concept Âges et
vie développe une réponse originale aux besoins de personnes en perte d’autonomie. Ce dispositif, qui mêle architecture bienveillante et organisation à taille humaine, permet à toute personne
âgée, dépendante ou isolée, qui ne peut plus ou ne souhaite plus demeurer chez elle, de rester
dans son village ou à proximité en bénéficiant d’un accompagnement à temps complet. Ce dispositif d’habitat inclusif pourrait être la troisième voie entre le domicile classique et la maison de retraite.

Cliquez ici pour pour être rappelé