Naintré | 2021-10-01

Conseil : projet original à La Marmoure

Jeudi soir, le conseil municipal de Naintré s’est ouvert par une minute de silence à la mémoire de Samuel Paty. Voici les principaux points évoqués.
> Lotissement Zac de la Marmoure.
57 terrains sont encore disponibles à la vente. La majorité municipale annonce qu’une partie de l’espace (3.000 mz) a été réservée pour un projet original porté par la société Âges & Vie Habitat basée à Besançon (Doubs) : un ensemble de 16 logements des tinés à des personnes (âgées ou handicapées) en perte d’autonomie, ne pouvant plus résider à leur domicile mais qui veulent rester dans leur ville ou leur quartier. « Il s’agit de colocations au sein d’un seul bâtiment, dans lequel sont prévus deux logements dédiés aux auxiliaires de vie travaillant au service des colocataires »,détaille Tania Duffault, élue chargée de l’urbanisme. Le lot va être cédé au prix de 13 € le m2, soit le montant évalué par les Domaines.
> Personnel communal. Le conseil a confirmé le recrutement de deux agents techniques « contractuels », sur des postes « non permanents » au titre d’un « accroissement d’activité » : un poste d’animation de catégorie A au sein du relais petite enfance intercommunal et un de catégorie C pour des missions d’accueil à la mairie. Sur le premier, le groupe emmené par Christine Piaulet s’abstient : «Il aurait fallu tenir compte du nombre d’assistants maternels et de la moyenne d’âge assez élevée. »
> La directrice des services s’en va. Sarah Braguier-Duchêne, directrice générale des services de la Ville de Naintré depuis presque 12 ans, va quitter son poste pour rejoindre la région nantaise, d’où elle est originaire. En fin de séance, l’assemblée municipale s’est le vée pour saluer « la compétence professionnelle et les qualités humaines unanimement appréciées » de la jeune femme.
> Finances. Le budget a concentré quelques points de frictions. Le désaccord du groupe Piaulet sur les tarifs des cimetières a donné lieu à un échange entre Bruno Massonneau et le maire Christian Michaud. L’ancien premier adjoint pointant « une augmentation dépassant 30 % pour les concessions » et Christian Michaud arguant de « la forte augmentation des coûts dans le domaine funéraire ».
> Bornes de recharge pour véhicules électriques. Sorégies assure le suivi des trois bornes installées au Cerisier Noir, rue Paul-Eluard et Avenue Jean-Jaurès. Elle facture ses interventions à la commune, dans le cadre d’une convention signée entre les deux parties. L’opposant Jean-François Poisson exprime son désaccord : « Ce n’est pas aux communes de supporter l’entretien des bornes». Il promet de remettre la question énergétique au centre du débat municipal.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DU CENTRE OUEST – 12 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé