Lannemezan | 2021-10-01

D'autres idées de terrain pour les personnes âgées

Le 29 novembre 2019, k conseil municipal de Lannemezan prenait une délibération pour la cession d’un terrain à k société « Age et Vie Habitat » la parcelle cadastrée sœtion AL N° 291p située, rudTla Cité scolaire d’une superficie d’environ 4 340 m2. L’opposition, représentée lors de cette séance par Laurent Lages, Philippe Lacoste et Stéphanie Noguès, votait contre, en expliquant ne pas être contre k projet mais contre le lieu choisi. Laurent Lages argumente aujourd’hui comme lors de ce conseil municipal : «k peux témoigner que régulièrement, les membres du conseil d’administration du collège, particulièrement les parents d’élèves, font part des difficultés pour stationner au collège. La municipalité a fait k choix de laisser bâtir entre le cimetière et k collège, se privant d’une possibilité d’aménagement d’une seconde sortie pour l’établissement. II est donc pour nous absolument nécessaire que ce terrain attribué à « Age et Vie Habitat » soit aménagé pour le collège. C’est la meilleure solution à terme y compris si on regarde les coûts avantages. Le projet « Age et Vie Habitat » a toute sa place à Lannemezan, mais pas à cet emplacement. Il pourrait être intégré à la requalification urbaine de centre-ville. Nous souhaitons le dire avant qu’il ne soit trop tord. Dommage que, jusqu’à présent, Bernard Plano se ferme à toute proposition dès lors qu’elle vient de la minorité du conseil. ». Joël Mano enchaîne « Les élections sont derrière nous et notre motivation reste d’apporter le meilleur aux Lannemezanais. Nous sommes prêts à travailler avec tous ceux qui k veulent pour le bien de notre commune. Pour nous cet emplacement face au collège et à l’intemat, adossé à l’IMP des Nestes est une aberration. Cela donne l’impression d’une précipitation, d’une idée qu’il fallait voir aboutir et ce, peu importe l’endroit. ‘lys d’autres emplacements : la commune a ouvert une enquête préalable à une déclaration d’utilité publique sur dots terrains en plein centre-ville en face de « La Grignotine » par exemple. Certes, c’est plus petit mais ne vaut-il pas moins et bien que beaucoup et pas adapté? « Age et Vie Habitat » parle de GIR 2, 3 et 4, c’est-à-dire de personnes qui peuvent bénéficier de l’APA. Elles sont donc en perte d’autonomie (le GIR 1 étant le niveau de perte d’autonomie le plus fort), elles ne pourront pas venir en centre-ville c’est sin.. Et seront sans doute aussi dérangés par les nuisances liées à l’activité du collège ». Joël Mano le dit pourtant, compte tenu des chiffres dans les Hautes-Pyrénées, un des départements les plus vieillissants de France il faut faire quelque chose : « Un tiers de k population a plus de 60 ans et 37 % des plus de 65 ans vivent seules sur le bassin de Lannemezan-Neste-Barousse selon les données de 2018. Face à ces chiffres, le sujet de l’habitat inclusif ne peut être écarté tout comme une réflexion plus élargie sur la question des « seniors et du grand âge ». Une politique sociable durable s’anticipe et doit se partager. Nous avons des propositions et solutions à formuler pour apporter une réponse appropriée à cette problématique ». Et de conclure : « Le terrain situé me de la cité scolaire pourrait alors être réservé aux scolaires, permettre de fluidifier les transports ou de proposer de nouvelles opportunités pour les jeunes »
l’essentiel t
Jean-Claude Subias, adjoint à l’urbanisme répond Concernant les équipements scolaires et de loisirs réservés aux jeunes, un projet est en cours au Pré Lagleize, zone de rencontre situé au milieu d’un pôle sportif. La mobilité et la sécurité font aussi l’objet d’une réflexion, rue du Stade au niveau du lycée ». Quant aux DUP, le bâtiment face à la « Grignotine » est a restaurer et à affecter à un usage culturel. Celle de la Rue du Grand Marché concerne le projet d’un habitat R +1, non adapté aux personnes âgées. Pour le stationnement du collège, une réflexion pour la création d’un parking réservé au personnel accessible de la rue des Bans est engagée. Un accord de cession tété obtenu. D’autres solutions sont étudiées pour fluidifier la circulation. Ce projet devrait être financé avec le Département et la Région. L’association de ce projet à l’IME des Nestes est au contraire innovante. Une collaboration intergénérationnelle est d’ailleurs en projet entre les deux établissements.
Le projet « Age et Vie » imposait une superficie minimum n’existant pas dans l’hypercentre de la ville.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DES PYRENEES – 23 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé