Vieux-Charmont | 2021-10-01

Des chocolats pour les résidents d’Âge et Vie

À l’occasion des fêtes de Pâques, le maire de la commune, Henri-Francis Dufour, accompagné de son adjoint aux affaires sociales, Étienne Faure ont remis un assorti ment de chocolats auxrésidents des pavillons de colocation, gérés par Âge et Vie sur les hauteurs dubourg. L’occasion de revenir sur ce concept original qui a vu le jour à Besançon en 2008.
Les initiateurs du projet ont voulu créer un compromis entre le domicile et l’Ehpad pour des personnes en perte d’autonomie. Le tout en privilégiant le maintien d’un cadre de vie le plus normal et habituel possible ; les résidents pouvant garder leurs meubles et même leur animal de compagnie. « À Vieux-Charmont, nous accueillons actuelle ment, quinze locataires, 12 dames et 3 messieurs » précise Stéphanie Lopes-Da Silva, responsable de la structure pour Vieux-Charmont. Les résidents disposent d’une grande liberté notamment pour les sorties. « En temps normal, nous organisons des sorties collectives comme pour des thés dansants ou pour le marché de Noël de Montbéliard » précise encore la responsable.
L’établissement créé en 2013 compte 6 salariés dont certains résident à l’étage afin d’assurer une présence en cas de besoin, chaque résident étant équipé de téléassistance.
Chaque semaine, dans toute la France, des établissements ou vrent, comme à Moval la semaine dernière, en attendant Héricourt et Bethoncourt. « Et nous avons même eu un reportage dans le journal de Jean-Pierre Pemaut ! » C’était en 2008 pour la création de la première maison en colocation. L’idée a plu puisque l’on comptera bientôt 300 structures d’accueil à l’horizon 2023.

L’EST REPUBLICAIN – 14 avril 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé