Cléry-Saint-André | 2021-10-01

Des logements en colocation pour les aînés

C’est une résidence d’un nouveau genre qui se construit actuellement à Cléry-Saint-André, dans le quartier des Bergerêts. Elle permettra aux aînés de vivre en colocation.
Le projet avait suscité des oppositions au sein du conseil municipal, lorsqu’il a décidé, en juin 2019, de vendre le terrain d’implantation à la société Ages & vie. Stéphane Garantie, responsable de l’opération au sein de cette entreprise, la présente ainsi : « Nos maisons visent à permettre aux habitants d’une commune de continuer à y vivre, dans un cadre le plus normal possible». Et de poursuivre : « Ce ne sont pas des Ehpad car elles ne sont pas médicalisées. Ce sont des habitations en colocation, très ouvertes sur l’extérieur. Elles accueilleront des personnes autonomes ou en perte d’autonomie ».
La présence permanente d’une auxiliaire de vie Les résidents seront chez eux, tout en bénéficiant de la présence permanente d’une auxiliaire de vie. S’ils le demandent, ils pourront ainsi être aidés pour le coucher, la toilette, le ménage et le lavage du linge. À Cléry, il est prévu de construire un ensemble de trois maisons de type 9 sur le site des Bergerêts. Chacune d’elles sera occupée par sept ou huit colocataires. Ils disposeront d’un logement d’au moins 30 m², situé en rez-de-chaussée, avec une entrée indépendante. Ces espaces privés seront organisés autour d’un lieu collectif partagé, à la fois séjour, salon et cuisine, pour favoriser la vie en commun. C’est là que les repas, cuisinés sur place, seront pris, autour d’une table commune. Les locataires pourront participer à leur préparation et aussi aux courses, chez les commerçants locaux. « Car l’objectif est de permettre aux résidents d’avoir une vie sociale et de rompre la solitude du quotidien. Avec 24 colocataires attendus, ce nouveau lieu de vie se veut à taille humaine », résume Stéphane Garantie.
L’ouverture est prévue au 1er semestre 2021. Le reste à charge pour le locataire sera de 1.500 à 1.600 € par mois (loyer + charges + services d’accompagnement à la personne) après déduction des aides (crédit d’impôt lié aux prestations de service, APL). En accord avec la mairie, les Cléricois sont prioritaires pour l’attribution des logements.

www.larep.fr – 24 septembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé