Chauny | 2021-10-01

Des logements qui aident à mieux vieillir

Le réseau Age et vie aménage sur le territoire des logements adaptes aux personnes âge.e.t/ou à mobilité réduite. Six communes de l’Aisne ont été choisies, dont Chauny où le projet est acte, et Folembray, où un premier contact a été établi. La commune y réfléchit. La particularité du réseau Age et vie c’est de créer un espace qui allie collectivité et intimité. a effet, chaque locataire dispose d’une chambre personnelle avec une salle d’eau adaptée. Chaque chambre possède une entrée privée ce qui permet au locataire d’y recevoir sa famille et ses amis en toute intimité, d’avoir la décoration qu’il désire et même un animal de compagnie. Bref, d’être chez soi. Les repas sont pris dans une pièce commune et I. locataires peuvent participer à sa préparation. Mais surtout, des auxiliaires de vie habitent sur place 24 heures sur 24. Elles peuvent . charger de la toilette, du lever… Cela permet aux
personnes dépendantes de vivre normalement, avec un suivi, mais sans se sentir dans un univers médicalisé. Si la commune a intéressé le réseau c’est parce qu’elle possède encore un médecin, une pharmacie et des commerces. Le coût du loyer s’élève à imoe par mois, loyer, repas, et soin, contre 1800 ou plus dans un EHPAD. Age et vie a bâti sa première maison de vie en 2008. Depuis, ces logements se retrouvent dans toute la France. 60 nouveaux sites seront bâtis en 2021 et l’objectif est d’en avoir 300 de plus d’ici quatre ans. Avec une population vieillissante qui ne se satisfait plus de s’enfermer dans des maisons de retraites, la demande de ce type de logements est de plus en plus forte. Apparus en Belgique sous la forme de béguinage, ils se multiplient. Nos anciens «sont en sécurité, ne sont plus isolés et ne perdent pas leurs repères», explique Julien Comparet, chargé de communication du réseau.

L’AISNE NOUVELLE – 16 novembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé