2021-10-01

Des seniors vont vivre en colocation

Deux maisons seront construites d’ici à la fin de l’année, résidence de la Beurte
Le promoteur Âges & vie va s’implanter, dans les prochains mois, sur une parcelle vacante de la commune. Deux maisons en colocation pourront accueillir seize personnes en perte d’autonomie ou dépendantes.
Le permis de construire a été déposé, et les travaux commenceront, espère le maire, « avant la fin de l’année ». À la Beurte, près du château d’eau, le promoteur Âges & vie va construire deux maisons conçues pour permettre à des personnes en perte d’autonomie ou dépendantes, de vivre en colocation, tout en conservant leur intimité.
espace individuel d’une trentaine de mètres carrés ainsi qued’un jardin privatif et pourront prendre les repas et se détendre dans une pièce commune. Dans chaque maison, trois auxiliaires de vie se relaieront en permanence pour préparer les repas, entretenir les lieux et accompagner les résidents selon leur besoin. « Ce sont de vraies maisons, nous ne sommes pas des établissements de santé, détaille Stéphane Garantie, représentant régional pour les mairies. C’est comme la colocation pour les jeunes. Ils vont pouvoir jouer, regarder la télé, cuisiner, discuter ensemble… »
À l’étage, un appartement de fonction sera réservé à un auxiliaire de vie qui se partagera les astreintes de nuit avec celui de l’autre maison. Les autres auxiliaires de vie pourront passer leurs week-end d’astreinte dans un studio, aménagé également à l’étage.
Pour cela, la commune a vendu une parcelle de 3.000 m2 (vendue 10 € par m2). « Nous avons simplement eu à viabiliser le terrain. Le reste est pris en charge par Âges & vie », note le maire, Lionel Pointard qui ra conte avoir été très surpris d’avoir la possibilité d’implanter ce projet dans le village. « En juin 2019, j’ai reçu un courrier auquel je n’avais pas trop fait attention, me disant que Brinon-sur-Sauldre avait été choisi pour accueillir une résidence. Je n’y croyais pas. Et tout douce ment, cela a pris de l’allure. » D’après l’élu, ce projet est pertinent dans la mesure où « à Brinon-sur-Sauldre, comme partout, la population est vieillissante. On a besoin de garder nos anciens, ils n’aiment pas quitter leur village. Cela nous avait été réclamé. Et on a déjà beaucoup de demandes ».
La priorité, précise Lionel Pointard, sera donnée aux habitants du village qui seront encouragés à continuer de participer à la vie communale et à profiter des commerces et de la proximité des services de santé.
Mené en partenariat avec le groupe Korian, gestionnaires d’Ehpad, le projet doit voir le jour en 2021. Une fois le chantier démarré, « cela ira très vite », affirme Lionel Pointard.

LE BERRY REPUBLICAIN – 1er février 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé