Annay | 2021-10-01

Deux structures d'accueil pour les seniors en projet

Annay étant en manque de structures d’accueil pour les seniors, la municipalité planche sur deux projets dans les années à venir.
Le contexte e décès de trois personnes | âgées isolées durant l’hiver 2013-2014 a fini de convaincre Angèle Dupayage, adjointe en charge des seniors, qu’il fallait combler un manque. Problème : à Annay, il n’y a ni EHPAD, ni foyer, et un seul béguinage de vingt logements. 268 personnes âgées isolées ont été recensées dans la commune. Souvent des veuves, dans des maisons qu’elles ont du mal à entretenir. « C’est une génération très flère, qui ne laisse rien paraître et ne demande pas d’aide », commente Angèle Du payage.
Impossible d’établir un EHPAD à Annay, en raison de la proximité avec celui de Harnes, qui peut accueillir 80 personnes. « Mais beaucoup ne veulent pas aller en EHPAD, et encore moins quitter Annay, pour suit la conseillère municipale. On s’est vite aperçu qu’il y avait un besom crucial de structures d’accueil. » Deux maisons Âges et vie Le projet a été déposé il y a un an et demi, sur la parcelle de 2 500 m2 de la rue Desprez-Demeester. Soit deux maisons jumelles comportant huit chambres chacune, avec un espace de vie commun dans une sorte de colocation du quatrième âge.
Les seize pensionnaires doivent avoir un degré de dépendance GIR 3 ou GIR 4 : des personnes âgées ayant perdu partiellement leur autonomie locomotrice. Au moins un auxiliaire de ie sera présent en permanence pour les prendre en charge.
Le prix peut étonner : 1 600 € par mois. Mais Angèle Dupayage rappelle que le coût moyen d’une chambre individuelle en EHPAD excède 2 000 €. « C’est une alternative intéressante, qui permet aux personnes âgées de rester à Annay, dans leur milieu social, familial et culturel proche», poursuit l’élue. À peine engagé, le projet pourrait accueillir ses premiers locataires fin 2022.
Immeuble et cantine intergénérationnelle Sur la Route du Louvre, en face du béguinage existant, la municipalité entend construire un immeuble d’accession sociale locative sur une surface de 2 000 m2. Il devrait accueillir six appartements dédiés et adaptés aux personnes âgées par étage, soit douze au total. En accord avec le bailleur Pas-de-Calais Habitat, le rez-de-chaussée s’organiserait en cantine intergénérationnelle, qui bénéficierait aux résidents, mais aussi à tous les seniors annaysiens et aux enfants des écoles environnantes.
Les plans sont aujourd’hui dans les mains des architectes du bailleur, qui doivent bientôt revenir vers la mairie d’Annay. Quand ? Aucune date connue à ce jour, alors que le processus a été réenclenché en janvier.

NORD ECLAIR – 18 juillet 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé