Neuvy-Saint-Sépulchre | 2021-10-01

Guy Gautron veut développer l'attractivité de Neuvy

« L’ATTRACTIVITE DE LA VILLE, C’EST NOTRE TRAVAIL DE TOUS LES JOURS, affirme Guy Gautron, retraité de l’industrie aéronautique, à l’aube de son troisième mandat de maire de Neuvy.
Une attractivité qui passe par l’embellissement du bourg. Les travaux, prévus sur cinq ans au moins, ont commencé par la rénovation de la place de la mairie : « C’est un lieu de vie qui s’est créé, avec notamment une terrasse, explique le maire.
Si la zone autour de la basilique était piétonne, ce serait extraordinaire. Mais c’est irréalisable car une déviation notamment pour les poids lourds, dévierait aussi les touristes. » L’attractivité passe aussi par l’offre de santé.
« La maison de santé pluridisciplinaire devrait être terminée en fin d’année et accueillera cinq généralistes, six infirmières, kiné, podologue, dentiste… L’actuelle maison des médecins sera transformée en appartements pour des internes qui travailleront avec ces généralistes. À ce pôle santé s’ajoutera une maison Ages et vie, une maison de repos dans laquelle chaque résident vivra en autonomie, aura sa chambre avec ses meubles personnels et prendra ses repas et participera à des activités dans une salle commune.
À Neuvy, notre population ne diminue pas et ce grâce à l’arrivée de jeunes de 35 à 45 ans. Investir vis-à-vis d’eux est important, et nous avons la chance d’avoir une trentaine d’associations pour animer notre ville. » Guy Gautron a donc tenu à renouveler et rajeunir sa liste afin « d’avoir de nouveaux élus qui aujourd’hui découvrent le travail en mairie. » Marie-Annick Beaufrère, ire adjointe ajoute que « le fait d’avoir ntégré des jeunes donne un regard nouveau, et ils peuvent être un moteur pour permettre à d’autres habitants de s’investir dans le futur. »
Guy Gautron regrette cependant que la population ne mesure pas toujours ce qu’est le travail d’une municipalité. « Quand on commence à parler d’un projet, il faut en générai deux ans pour en voir son aboutissement, suite aux procédures et, parfois, il faut une année
supplémentaire pour sa réalisation. Nous ne sommes pas ients mais le
temps administratif l’est. Les procédures publiques sont totalement
différentes des procédures privées, et nous devons les respecter. »
Avec sa première adjointe, Guy Gautron est accompagné de Jean-Marc Chauvat (agent technique, 2e adjoint), Catherine Chaumette (employée, 3e adjointe) et Gérard Lazard (retraité, 4e adjoint).

L’ECHO DU BERRY – 30 juillet 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé