Baccarat | 2021-10-01

La maison « Ages et vie », une colocation pour les seniors

La maison « Ages et vie » de Baccarat vient d’être inaugurée. Cette colocation pour seniors sera officiellement investie par ses résidents début novembre, rue du Pré-Colombier. Six emplois seront également créés pour accompagner les résidents tout au long de leur séjour.
Vivre en coloc’, ce n’est pas réservé qu’aux jeunes étudiants ! Pour preuve, à Baccarat, la maison « Ages et vie » sera investie par ses résidents d’ici quelques semaines. Construites au Pré Colombier, deux maisons seront louées en colocations meublées aux personnes âgées, seize a minima. Des locaux officiellement inaugurés ce lundi à Baccarat en présence de Michel Marchai, conseiller départemental du territoire et à l’initiative de ce projet.
« Il y a plus de dix ans, une maison de ce type a vu de jour du côté de Besançon et j’étais allée la voir avec quelques élus de ma communauté de commune (CC du Sânon). Puis, j’ai organisé une réunion en 2016 pour en parler et on a vu que ça pouvait intéresser plusieurs communes du territoire.» Quatre pour être exact : à Baccarat, Badonviller, Cireysur-Vezouze et Chanteheux.
La maison « Ages et vie » de Baccarat sera donc la première à entrer en fonction, le 4 novembre prochain, pour accueillir des personnes âgées en perte d’autonomie.
Des espaces pour ne pas modifier les habitudes Six auxiliaires de vie seront là au quotidien pour leur venir en aide. « Il a fallu tenir bon et faire preuve d’abnégation pour voir ce projet devenir concret, assure Christian Gex, le maire de Baccarat. Ces maisons s’intégrent dans notre politique social afin d’offrir à nos anciens de rester dans notreville. Cela correspond à un parcours de vie. »
Les espaces, pensés pour ne pas changer les habitudes et rompre avec l’isolement, se ront officiellement occupés par les personnes âgées locataires à compter du 4 novembre.
Dans un contexte d’évolution de la demande, le dispositif d’habitat partagé à destination des seniors constitue une troisième voie entre le domicile classique et l’établissement médicalisé pour personnes âgées.

L’EST REPUBLICAIN – 14 octobre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé