Hermies | 2021-10-01

La nouvelle maire d’Hermies, Françoise Leturcq, a de nombreux dossiers sur son bureau

Après un mandat de première adjointe au maire Jacques Capelle qui n’a pas souhaité se représenter, Françoise Leturcq, enseignante à la retraite s’est engagée avec une équipe essentiellement constituée d’anciens conseillers. Face à une deuxième liste, la nouvelle maire l’a emporté au premier tour en plaçant douze élus contre trois pour l’opposition.
Françoise Leturcq, la nouvelle maire, et son équipe, ont de nombreux dossiers en chantier.
Originaire de la commune, la tête de liste a été installée dans le fauteuil majoral dès le 26 mai avec une majorité confortable de douze voix et trois nuls. De quoi déclarer : « J’aborde ce nouveau mandat avec la satisfaction de compter sur des finances confortables permettant d’envisager l’avenir avec sérénité, une équipe désireuse de s’investir et travailler dans un climat de confiance et de respect réciproque. Un grand réconfort pour un maire qui tient à maintenir les structures existantes comme le cabinet médical qui date de plus d’un demi-siècle et est un des vecteurs d’attractivités de la commune».
Personnes âgées.- Il y a un projet qui, après plusieurs années de sommeil, refait surface : l’implantation en sortie de village, rue d’Havrincourt, d’une Maison d’accueil pour personnes âgées en perte d’autonomie. Une réalisation de la structure « Âge et vie » qui possède plusieurs sites en France.
Embellissement du centre bourg.- Après la réalisation du chantier de réfection de la rue de la Poste (300 000 €), ce sera au tour des rues Neuve et de Cambrai de faire peau neuve. La municipalité pense aussi à valoriser les espaces de la poste et de la mairie.
Le château d’eau.- La commune assurant la gestion de l’eau, d’importants travaux de réfection sont prévus pour mars 2021 sur la structure du château d’eau. D’une durée de quatre mois, ils nécessiteront un budget prévisionnel de 225 000 €.
Vidéo surveillance.- Un programme d’installation d’une vidéo surveillance à plusieurs endroits du village est à l’étude en liaison avec les services de gendarmerie. Plusieurs caméras seront implantées aux points névralgiques et bâtiments communaux. La sécurisation sera complétée par la mise en place d’un dispositif « Voisins vigilants ». Côté sécurité routière, l’édile veut limiter la vitesse avec la pose de plusieurs ralentisseurs (quatre jeux ont été commandés).
Eviter l’enclavement
Deux projets qui impacteront la mandature.- Durant le mandat, Françoise Leturcq s’attaquera à la création d’un espace propre à la restauration scolaire qui avait lieu dans la salle polyvalente de plus en plus occupée par les associations sportives et louée le week-end. Un local proche des écoles pourrait faire l’affaire.
Elle devra également suivre attentivement le projet du canal Seine Nord qui prévoit la suppression de trois ponts d’accès à la localité. « Nous devons éviter un enclavement néfaste pour Hermies. Il faut créer une voirie pertinente d’accès à notre village », précise la maire. Inquiétude aussi chez les agriculteurs dont les terres serviront de zones de dépôt. Des paysages transformés avec un impact négatif sur la station d’épuration et la disparition de la friche boisée « Diot » de plus de cinq hectares. La vigilance est de mise…

lavoixdunord.fr – 4 novembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé