Châteauneuf-sur-Cher | 2021-10-01

La salle de sport des Promenades bientôt prête à Châteauneuf

Digue, stade des Eaux-Vives et rénovation énergétique des bâtiments communaux ont aussi été évoqués au conseil municipal. C’est un conseil municipal fleuve qui s’est déroulé le 30 septembre à Châteauneuf, et qui a nécessité trois heures de séance pour aborder tous les sujets. Le conseil s’est cette fois ouvert par les questions diverses avant de passer à l’ordre du jour, les membres de la liste d’opposition souhaitant savoir où en était l’avancement des dossiers évoqués en questions diverses lors du dernier conseil, notamment l’arrachage des peupliers dans File, les arbres stockés et ceux dans l’eau au niveau du canal et les ralentisseurs route de Saint-Amand, toujours en attente. Jean-Louis Bégassat, conseiller d’opposition, a demandé l’ajout de deux points supplémentaires à l’ordre du jour : la digue et le stade d’Eaux-Vives.
«Pour ce qui est de la digue, une réunion était prévue le 13 octobre, a précisé le maire, William Pelletier.
Concernant le fonctionnement en autonomie du complexe des Eaux-Vives, nous avons reçu des devis, mais ce qui est important aujourd’hui est de régler le problème de la digue, c’est impératif. Ensuite nous réfléchirons aux projets pour 2021. Je pense qu’en fonction delà climatologie actuelle, dans les vingt prochaines années nous n’aurons pas des niveaux d’eau qui permettront de naviguer de façon correcte et il nous faudra investir pour poursuivre notre développement économique et touristique. Nous avons trois projets pour le stade d’Eaux-Vives mais, pour l’instant, nous n’avons rien décidé. »
«Je suis d’accord pour nous projeter sur 2021, a ajouté Ludovic Couture, conseiller d’opposition. Comme vous le savez, il va y avoir un plan de relance qu ‘il va falloir saisir au vol, donc s’il peut y avoir des opportunités de financement… »
Des membres du conseil ont avancé diverses idées telles la rénovation énergétique et la climatisation du Chalet, l’isolation extérieure des écoles et de la salle des fêtes, sans oublier les chaudières. Le maire a répondu qu’avoir des idées et monter des dossiers est bien « encore fau t-il savoir comment les financer et être capables de faire les travaux. Il faut avoir des priorités ».
« Nous allons aussi avoir l’obligation de remplacer les chaudières à fuel qui sontvétustes » , a poursuivi Pascal Landois, 4e adjoint. Afin d’étudier tous ces problèmes, une réunion au sujet de tous les locaux communaux s’est tenue le samedi suivant le conseil. « Il va falloir structurer » , poursuit François Gambade qui, travaillant au SDE 18 (Syndicat départemental d’énergie du Cher), a proposé de faire venir un membre de la section Conseil en énergie partagée (CEP) du SDE 18 afin d’accompagner la municipalité dans ses travaux et de cher
cher des financements.
Pour ce qui est de la salle de sport, les travaux doivent s’achever courant novembre. La réception des travaux aura lieu durant la première quinzaine de décembre. Après discussion, il a été décidé de la nommer : salle de sport des Promenades. « Le permis de construire de la maison d’hébergement Âge et vie au lotissement des Perrières doit être déposé dans les jours qui viennent » , a annoncé le maire. 11 a ensuite été décidé d’exonérer de loyer pour deux mois le psychologue, l’ostéopathe et la kinésithérapeute qui n’ont pas pu travailler durant deux mois, ces professionnels de santé étant installés dans les locaux communaux.
Pour ce qui est des baux locatifs, il a été décidé de ne pas augmenter les loyers mais d’augmenter les charges de 3 €.
Jean-Louis Bégassat et Pascal Landois se sont tous deux montrés intéressés pour être correspondant défense. C’est finalement Pascal Landois qui occupera cette fonction. Annick Forgeât, seule candidate, sera quant à elle correspondante ambroisie pour la commune. Par ailleurs, des devis ont été demandés pour le nettoyage des gouttières de la basilique. Le devis de Stéphane Guillaume a été accepté, ce dernier étant spécialisé dans les travaux acrobatiques de bâtiments. Sera rajouté au devis le nettoyage de la façade.
En fin de séance, l’opposition a demandé que les conseils municipaux soient plus fréquents et moins longs

L’ECHO DU BERRY – 15 octobre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé