Bains-sur-Oust | 17-02-2022

« Le projet d’Âge et Vie n’est pas figé »

Publié le 16/02 par les infos Pays de Ploërmel

«Le projet d’Âge et Vie n’est pas figé», expliquent Marie Laure Pondard, première adjointe et Dominique Hémery, 3e adjointe au maire Daniel
Barre, contactées ce mardi 15 février.

«Les bâtiments de la Fosse Piquet ont été acquis par la municipalité lors d’un précédent mandat, en 2008. Elle a étudié à l’époque leur réhabilitation en logements. Mais ce projet n’était pas prioritaire. L’équipe municipale s’est attachée à la construction de la médiathèque et de la maison de santé », achevées ces derniers mois.

La commune a été démarchée par Âge et Vie en 2021. Cette dernière construit des logements en colocation, où les résidents, des personnes âgées
non dépendantes, bénéficient d’appartements privatifs et de services communs, ainsi que d’un accompagnement toute l’année jour et nuit, assuré par un couple vivant dans un logement de fonction. Elle vise la construction de deux unités de chacune 8 places.

«Nous n’avions pas d’autre emprise foncière que celle de la Fosse Piquet dans le bourg.» Car la société recherche pour ses futurs résidents la proximité des services et commerces du bourg. « Des élus de la majorité municipale ont démarché des propriétaires privés bainsois et nous avons alors eu connaissance de la possibilité pour la commune d’acquérir d’autres terrains dans le bourg, pour 4678 m2, au prix de 16 euros/ m2.» Le conseil municipal du 27 janvier en a entériné l’achat. « Nous avons proposé cette nouvelle implantation à Âge et Vie», rendant obsolète la localisation du projet à la Fosse Piquet.

Dans sa négociation avec la commune, Âge et Vie propose l’acquisition des 2500 m2 nécessaires à son projet au prix de 15 euros/m2. «Au tout début, la société proposait un achat à 10 euros/m2. Les négociations se poursuivent. »

Les bâtiments de la Fosse Piquet seront-ils épargnés? «Notre priorité est de réhabiliter le patronage», répondent les adjointes au maire. «Nous
y travaillons avec les services du Département. Nous avons convié les associations susceptibles d’être intéressées à le visiter. Si nous menons cette
réhabilitation, nous aurons besoin de stationnement à proximité.»

Gwenaël Merret

Cliquez ici pour pour être rappelé