Montcuq-en-Quercy-Blanc | 2021-10-01

Le maire fait le point sur la rentrée et la reprise des travaux coeur de village

À la fin de cet été 2020 particulier, avec des festivals en moins du fait de l’application des mesures Covid-19, mais avec le nouveau rendez-vous « un été au CRAB », au hameau de Belmontet, qui fut un succès, et à l’aube de cette rentrée, nous avons interrogé le maire de Montcuq-en-Quercy-Blanc, Alain Lalabarde.
Avec le contexte particulier lié au Covid-19, quel bilan faites-vous de cet été 2020, d’un point de vue touristique ?
Alain Lalabarde – Par rapport au contexte que nous connaissons en France, l’été n’a pas été si catastrophique que cela. Dans la ruralité, on a su tirer notre épingle du jeu. Les Français sont restés en France, en ont visité le poumon. À Montcuq-en-Quercy-Blanc, la fréquentation touristique des mois de juillet et d’août a été supérieure à celle de l’an dernier, ce qui est positif pour les commerces. Au lac, on a retrouvé les bons chiffres de fréquentation d’il y a deux ans. Le nouvel EPIC « Office de Tourisme (OT) de Cahors-Vallée du Lot», né au 1er janvier 2020 de la fusion des offices du tourisme du sud du Lot, a été bénéfique pour notre territoire, avec notamment des touristes qui avaient été amenés par le point d’accueil de l’office de tourisme de Cahors. Des visites guidées de Montcuq ont été réalisées par une guide de l’office. Les touristes ont consommé différemment, dans le respect des mesures sanitaires Covid-19.
(…)
Quels sont les autres projets de Montcuq-en-Quercy-Blanc, pour les mois à venir ?
Le quartier St-Jean va beau coup bouger, en termes d’urbanisme, avec une nouvelle affectation du parking. Une partie de l’actuel camping municipal sera affectée au projet du groupe « Ages et Vie » de résidences pour personnes âgées. On est en pourparlers, avec un Campingcar Park, pour accueillir dignement les camping-caristes, sur une autre partie du camping. Nous sommes en discussion avec le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement), pour créer une aire de camping, à proximité du lac.
Pour ce projet de nouveau camping, nous avons le choix entre deux sites au lac.
Quelques mois après sa prise de fonctions, quelles ont été les principales décisions prises par la Communauté de Communes du Quercy Blanc, dont vous êtes vice-président ?
Nous avons, essentiellement, finalisé les décisions prises, par l’ancien bureau, comme la nouvelle crèche de L’Hospitalet. 2020, pour notre communauté, est une année de transition, où nous avons depuis peu, un nouveau responsable technique. On va finaliser le projet de nouvelle Zone Artisanale (ZA), à Barguelonne-en-Quercy, développer celle des Peyrettes, à Castelnau-Montratier, élaborer le PLUi (Plan Local d’Urbanisme intercommunal)…
La Communauté de Communes permet de porter des projets que chaque commune ne pourrait pas assumer, seule, comme en matière de voirie. À Montcuq, la Communauté de communes a, récemment, mis en place des chicanes à la rue du faubourg de Narcès, afin de la sécuriser et d’éviter de la mettre à sens unique (cette rue est désormais limitée à 30 km/h N.D.L.R.). La Communauté de Communes est un acteur public de proximité indispensable.

LA VIE QUERCYNOISE – 3 septembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé