Trélivan | 2021-10-01

Le projet de résidence senior présenté aux élus

Au moins seize personnes pourront être accueillies, fin 2021, dans la résidence Âges et vie pour personnes en perte d’autonomie. La priorité sera donné aux habitants de la commune.
En début de séance municipale, jeudi soir, Gwen Saint-Léger, responsable du développement en Bretagne et grand Ouest pour la société Âges et vie, est venue présenter le projet qui verra le jour dans la commune. Il s’agit de deux colocations de personnes âgées au sein de deux maisons. Chaque bâtiment comprendra 8 chambres de 30 à 35 m2 avec une salle d’eau, une entrée privative indépendante et une terrasse.
Au centre de chaque maison, une pièce de vie commune (avec cuisine, grande pièce de vie et buanderie) mais aussi un cellier, un jardin et des places de parking. « Il s’agit d’une alternative à l’Ehpad pour les personnes en perte d’autonomie », indiquait Gwen Saint-Léger. « Le vieillissement de la population est une vraie question. On l’a inscrit dans notre programme municipal. On se réjouit aujourd’hui. Cette petite structure pourra accueillir des personnes qui pourront s’y sentir comme à la maison », ajoutait la maire, Suzanne Lebreton.
Trois auxiliaires de vie par maison
Pour chaque maison, Âges et vie recrutera trois auxiliaires de vie à plein temps, soit six emplois. Deux résideront dans un appartement à l’étage de chaque maison. Les maisons comprendront aussi un studio-bureau pour les astreintes. Le personnel veillera 24 h/24 sur les résidents. « Les personnes âgées de la commune seront prioritaires. Nous travaillerons avec le centre communal d’action sociale », expliquait Gwen Saint-Léger.
Les maisons pourront accueillir des couples. Les animaux domestiques seront autorisés. Chacun participera à la vie collective dans sa maison. Il n’y a pas de restriction d’âge pour pouvoir intégrer une maison, mais elles sont réservées aux personnes en perte d’autonomie ou en situation de handicap. « Nous renforcerons l’équipe du personnel si besoin en fonction de l’augmentation de la dépendance. C’est la commune qui centralisera les demandes d’emploi des auxiliaires de vie et nous aurons un pôle à Saint-Brieuc. » Pour les résidents, il faudra compter un montant mensuel compris entre 1 400 et 1 550 €, aides déduites.
La commune va vendre un terrain de 2 800 m2 à Âges et vie pour un montant de 70 000 €. Une somme de 150 000 € est inscrite au budget communal pour la viabilisation du terrain qui se situe près du stade du bourg.
Dominique Lucas, adjoint aux travaux, a souligné son inquiétude par rapport à la proximité de la salle des fêtes, notamment en termes de bruit. La maire, Suzanne Lebreton, a indiqué que le concept paraissait intéressant et qu’il faudra prendre en compte la proximité de la salle des fêtes et réfléchir à la voirie, qui, pour le moment, est un sentier piétonnier. La commune va se faire assister par l’Adac (agence départementale d’appui aux collectivités) pour ce sujet. Annie Rault, adjointe aux affaires sociales, a eu des retours plutôt positifs de communes accueillant ce type de résidences.
Si tout se passe comme prévu, les deux résidences seraient en service pour fin 2021. Les travaux se dérouleront sur un an, avec au préalable toutes les formalités à effectuer (avant projet sommaire, délibérations, vente, permis de construire…).

OUEST FRANCE – 13 juillet 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé