Châtillon-le-Duc | 2021-10-01

Malgré la Covid, il fête ses 102 ans en offrant un repas aux résidents

Jules Patois, 102 ans, est le doyen du village mais aussi celui de la maison de retraite Âges & Vie qui l’accueille. Lui qui a connu la guerre, il est serein face à cette pandémie. Pour fêter son anniversaire, il a offert un repas à tous les résidents, dans le plus strict respect des gestes barrières. B enjamin d’une famille de neuf enfants, Jules Patois est né le 22 avril 1919 à Frambouhans.
Après des études au séminaire de Maîche puis de Faverney, il est mobilisé en 1939.
Guerre : Jules Patois est mobilisé Les aléas de la guerre le font passer par Buxy (71), Auxerre (comme élève officier), Bordeaux et Clermont-Ferrand. Il fait ensuite partie de « l’Armée de l’Armistice », forte de 100 000 hommes, seule force autorisée par les Allemands. Il intègre par la suite les chantiers de jeunesse dont les activités sont proches du scoutisme. Démobilisé en 1942, il rentre à Frambouhans et participe à des mouvements de résistance.
Une carrière dans la fabrication de montres Revenu à la vie civile, il se marie en 1947 avec Yvette Garneret, originaire de Charmauvillers. De cette union naîtront trois en fants, qui lui donneront 10 petits-enfants puis 13 arrière-petits-enfants. L’essentiel de sa carrière professionnelle est alors consacré à la réparation mais surtout à la fabrication de montres dont un exemplaire est conservé au musée du Temps à Besançon.
À la suite du décès de sa femme, il quitte sa résidence de Besançon pour la maison de retraite Âges & Vie de Châtillon-le-Duc. Il devient à la fois le doyen du village et de la maison qui l’accueille.
Interrogé sur la Covid, en particulier sur le confinement, Jules Patois n’est absolument pas inquiet : « Je n’ai pas trouvé grand-chose de différent, il est vrai que j’étais déjà confiné avant. Je mets mon masque pour sortir autour de la maison. Je continue à entretenir des fleurs. Autrement, la peinture, la télévision, la lecture, surtout des romans que m’apporte ma belle-fille, font que je m’ennuie très peu ». IUn repas offert aux résidents pour fêter cet anniversaire
Pour son 102e anniversaire, Jules a offert un repas à tous les résidents. Aucun cas de Covid n’a été déclaré parmi ceux-ci. Lili, responsable chez Âges et Vie, explique : « Depuis le début du premier confinement, les mesures de sécurité sont strictement appliquées, que ce soit pour les résidents ou les visiteurs. Pour ceux-ci : port du masque obligatoire, gel, prise de la température à l’entrée, inscription de son nom sur un formulaire».
C’est dans le plus strict respect des gestes barrières et dans une super ambiance que s’est déroulé le repas.

L’EST REPUBLICAIN – 26 avril 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé