Lusigny | 2021-10-01

Première colocation pour les personnes âgées

Taupont — Deux maisons, avec espaces communs, proposent à la location 16 logements de 30 m2. La société Ages & Vie, porteuse du projet, est aussi en cours de recrutement d’auxiliaires de vie.
Comme partout en France, de nou veaux pavillons voient le jour à Taupont. Cependant les deux maisons, de 380 m2, construites rue des Acacias sur un terrain de 2 700 m2, ne sont pas tout à fait comme les autres. C’est même une première en Bretagne, un projet porté par la société Ages & Vie avec un investissement de 2 millions d’euros.
Il s’agit de colocations destinées aux personnes âgées en perte d’autonomie. Les deux domiciles partagés identiques offrent seize places et se partagent en deux niveaux. « Au rez-de-chaussée, les personnes disposent d’un studio de 30 m2 doté d’une chambre séjour, d’une salle d’eau entièrement équipée et adaptée, d’une entrée privative avec terrasse », détaille Sylvain Bernu, responsable régional pour Ages & Vie.
Six emplois créés
À l’étage, des auxiliaires de vies et des responsables de maison vont y vivre. Au total, six personnes s’occuperont des colocataires : aide au lever, au coucher, aide à la toilette, aux déplacements, préparation et prises de repas, animations… « Nous sommes en cours de recrutement afin de trouver cette équipe qui assurera un accompagnement 24 heures/24 et 365 jours par an », informe Sylvain Bernu.
Enfin, au coeur de chaque maison, les colocataires se retrouveront dans une pièce à vivre de 100 m2 qui comprend un salon, une salle à manger et « une cuisine, où les repas seront préparés quotidiennement d’après des menus choisis en concertation avec les personnes âgées ». Après le recrutement du personnel, un temps de formation, l’ouverture est prévue en mars 2021. «Nous souhaitons mettre en place des visites pour les personnes âgées intéressées, et leur famille, à compter de la 3e semaine de janvier. » Les colocations sont réservées en priorité aux personnes qui pourront
rester à Taupont mais qui ne peuvent, ou ne veulent plus rester chez elles.
« Cependant, s’il reste des places, des personnes âgées de communes voisines peuvent se manifester.
En moyenne, nous constatons un reste à charge inférieur à 1 600 € par
mois tout compris, aides déduites. » Un tarif qui comprend le loyer, les charges locatives, les frais d’achats alimentaires et les prestations d’aide à la personne. « Ce montant est toujours calculé au cas par cas, en fonction des situations personnelles. »
Cinq projets pour le Morbihan
Né en 2008 dans le Doubs, Ages & Vie compte aujourd’hui 60 sites de ce type répartis dans le Doubs, Haute-Saône, Jura, Territoire de Belfort et Côte-d’Or. « En 2024, ce sera plus de 300 maisons dans toute la France, offrant plus de 2 400 places d’hébergement et permettant la création de 1 000 emplois directs. Vingt sites sont validés pour la Bretagne dont 15 pour 2021. Parmi ceux-ci Malansac, Péaule, Cléguérec, Peillac et Noyal-Muzillac seront les prochains pour le Morbihan », partage GwenSaint-Léger, chargée de développement pour le Grand Ouest.
« Ce projet, outre l’opportunité offerte à nos anciens de rester sur le territoire, va dynamiser nos commerces et nos services de santé. Il n’existe pas de structure de ce type, elle propose une alternative à un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Cette initiative est une belle manière d’éviter l’isolement et la solitude tout en favorisant du lien social », conclut Jean-Charles Sentier, maire de Taupont.

Pour le recrutement de personnel, avec expérience auprès des personnes dépendantes, écrire à sylvainbernu@agesetvie.com. Renseignements : 03 81 25 08 23. Pour les personnes âgées intéressées par la colocation, renseignements à la mairie ou téléphoner au 02 97 93 54 17.

OUEST FRANCE – 26 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé