Chabreloche | 2021-10-01

Quel est ce projet de résidence avec services qui ouvrira en 2022 à Chabreloche (Puy-de-Dôme) ?

Le projet avance à Chabreloche (Puy-de-Dôme) : une résidence avec services Âges et Vie va s’élever à proximité des commerces et de la maison médicale. Deux « maisons » mitoyennes dont le concept se situe entre le maintien à domicile des seniors et leur accueil en Ehpad.
Il suffira de traverser la rue pour se rendre à la mairie ou à la poste. Des commerces alimentaires seront presque aussi proches ainsi que le centre bourg de Chabreloche. Si tout se passe bien, la résidence avec services Âges et Vie devrait accueillir ses premiers pensionnaires, début 2022, au 2 rue du Champ-de-Foire, au-dessus de la rue de Lyon, artère principale de circulation.
« Notre commune a été repérée par ce promoteur privé suivant différents critères : la situation géographique et les services à proximité : boulangeries, épiceries, boucheries, maison médicale, pharmacie…, se remémore Jean-Pierre Dubost, maire de Chabreloche. Ce concept est très intéressant car il se situe entre le maintien à domicile et l’Ehpad. »
Ce seront 16 studios indépendants de 30 mètres carrés, répartis entre deux « maisons » mitoyennes, avec des salles à manger et cuisines communes. Mais les résidents pourront aussi se préparer des repas dans leur logement.
Toutefois, la restauration sera proposée sur place : « Trois auxiliaires de vie par bâtiment se chargeront des courses, du ménage et de préparer les repas qui seront compris dans le prix », détaille avec enthousiasme l’élu.
« Chaque studio disposera d’une porte d’accès vers l’extérieur. Les animaux de compagnie seront acceptés.
Chaque logement pourra accueillir un couple. Cela représente donc potentiellement 32 seniors pour le projet. »
Et le maire de souligner qu’il s’agit d’une opération privée, entreprise sur un terrain privé : « Un centenaire, négociant en vin et ancien propriétaire de la maison qui vient d’être démolie et du terrain jouxtant la bâtisse, est décédé début 2019. Ses héritiers ne souhaitaient pas garder ce bien. C’était donc une surface totale de terrain de 2.800 mètres carrés qui était en vente. »
La partie donnant sur la rue de Lyon accueillera des places de stationnement. Les deux « maisons » de la résidence seront, elles, construites au-dessus, là où se trouve actuellement un verger. « Le promoteur devrait conserver quelques arbres. C’est pour lui une opération de quelque deux millions d’euros. D’après ce qui m’a été dit, pour chaque studio, il faudra débourser 1.500 euros par mois comprenant le loyer, les charges, les repas et autres prestations de services. Âges et Vie est un promoteur de la région de Besançon. Il a déjà ouvert une trentaine de résidences de ce type, essentiellement dans l’Est. »
« En tant que vice-président de Thiers Dore et Montagne, en charge des affaires sociales et de la santé, je trouve très intéressant de pouvoir offrir une autre alternative à l’Ehpad, aux seniors qui ne peuvent plus rester seuls ou qui ne veulent plus se sentir isolés chez eux. Car outre les prestations de confort qui leur seront proposées, il y aura aussi du vivre ensemble, du partage… »
Par ailleurs, le maire rappelle que ce projet « constitue la première pierre de notre projet municipal qui vise la rénovation du centre bourg. Et puis, cela a bien évidemment un intérêt financier grâce à la taxe foncière et la taxe d’habitation, reversée sous forme de compensation de l’État. »
Ce sera un vrai plus économique et commercial. Le promoteur s’est ainsi engagé à proposer des repas à partir de produits locaux.

www.lamontagne.fr – 29 novembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé