Saint-Hilaire-du-Harcouët | 2021-10-01

Réaménagement de la place Delaporte au conseil

Saint-Hilaire-du-Harcouët (Saint-Hilaire) —La réunion du conseil, samedi matin, portait, sur les orientations budgétaires et les projets prioritaires de 2021, dont celui de la place Delaporte.
L’ordre du jour du conseil de samedi matin, qui comportait douze questions, a été adopté à l’unanimité sauf sur deux dossiers. Tout d’abord, l’adoption du procès-verbal du conseil du 30 novembre, par six contre. Par ailleurs, le projet porté par la Société Age et Vie, qui envisage la construction de deux maisons à la Croix de l’Épine (lire par ailleurs) par cinq contre et une abstention. Le maire a procédé à l’installation de Laurent Foucher qui remplace Coralie Fauchon, démissionnaire pour raisons professionnelles.
Surveiller les charges
Les villes de plus de 3 500 habitants doivent avoir un débat des orientations budgétaires. Ces orientations préfigurent les priorités de gestion qui seront affichées dans le budget primitif 2021, ce dernier sera voté samedi 10 avril. « Si nous allons prioriser nos investissements, nous devons être vigilants sur nos charges », prévient le maire.
Pointant du doigt les charges qui ne sont pas du fait des communes, transférées par l’État, comme « les cartes d’identité, les passeports, les déclarations d’urbanisme, etc. » Jacky Bouvet explique que le budget présenté sans augmentation des taux d’imposition n’est pas certain « de durer tout le mandat ». Une simulation d’augmentation des taux sur le foncier bâti et non bâtiavec 10 à 15 % a été présentée, étant donné que la taxe d’habitation disparaît. Saint-Hilaire est à 19,76 % pour le bâti et 25,18 % pour le non bâti, alors que la moyenne départementale est respectivement de 23,30 % et 41,31 %.
Une marge de manoeuvre serrée
Les élus savent leur marche de manoeuvre serrée pour leurs projets, sachant qu’ils doivent être vigilants sur les dépenses de fonctionnement. « Les dotations sont à la baisse depuis quelques années, insiste le maire.
Notre marche de manoeuvre est de moins en moins importante. Cela suscite beaucoup d’inquiétude quant à l’avenir. Est-ce que les collectivités auront besoin de mettre la main à la bourse pour aider au remboursement des dettes de l’État ? » Un élu soulève la masse salariale importante. Jacky Bouvet convient qu’elle flirte à près de 50 % des dépenses de fonctionnement : « Nous devons être vigilants à nos dépenses, tout en maintenant la qualité du service à la population. »
Des investissements ciblés pour l’année 2021
Tout en ayant à l’esprit l’exercice difficile d’avancer avec des investisse ments et avoir moins de dépenses, les élus ciblent dans les investissements, entre autres :
– la politique sociale : aide au permis de conduire, une nouvelle analyse des besoins sociaux (ABS) sur le thème des addictologies ;
– le logement : favoriser l’accession à la propriété, le logement social de qualité, l’offre d’hébergement des jeunes, des nouveaux logements locatifs, encourager la construction e logements pour personnes dépendantes avec la Société Ages et vie pour seize logements à la croix de l’Épine, proche de Beauséjour.
Restructuration de la place Delaporte
La restructuration de la place Delaporte vise à améliorer le cadre de vie au coeur de bourg. Il passe notamment par la création d’une halle de marché. C’est le gros projet de l’année qui dépasse les 2,5 millions d’euros. Les élus veulent ainsi « renforcer l’attractivité de la commune », en redynamisant et en développant son marché hebdomadaire du mer credi et du vendredi. Ils veulent aussi favoriser l’accueil de producteurs locaux via la création d’un pôle alimentaire couvert et permettre de nouvelles animations ponctuelles sur la place Delaporte.
Le projet s’inscrit dans une démarche environnementale : toiture végétalisée sur une partie de la halle, revêtement drainant, traitement écologique des eaux pluviales, espaces engazonnés, plantation d’arbres. Le coût global du projet est de 2 665 255 € subventionné à 80 % (Département, Région et État).

OUEST FRANCE – 22 mars 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé