Guerlédan | 2021-10-01

résidence ages et vie. Le chantier est lancé

Le chantier de résidence Ages et Vie, rue des Marronniers, a pris du retard en raison du Covid. Mais le chantier vient enfin de démarrer.
La construction devait être lancée au printemps 2020. Mais, Covid oblige, plusieurs mois de retard ont été pris par rapport au calendrier initial.
Le concept s’inscrit comme une alternative à la maison de retraite classique. En effet, il s’agit d’une résidence fonctionnant sous forme de colocation. Idéalement situé en plein coeur de bourg, cette résidence va venir en complément de la maison de retraite voisine.
Trop souvent en effet, ce type d’équipement s’installe en périphérie des communes. Ce qui a pour contrecoup de couper les locataires du monde extérieur. Or, à Guerlédan, le projet leur permettra d’avoir un accès direct aux commerces et aux animations de la commune. Il n’y aura pas cet effet de marginalisation et de coupure.
Des locataires comme chez eux…
Les locataires y vivent en pleine autonomie, dans des logements indépendants, mais disposent sur place d’auxiliaires de vie qui peuvent les épauler dans leur tâche au quotidien. Il n’y a pas d’encadrement médical, mais du personnel présent en permanence.
La structure se présentera sous la forme de deux bâtiments de huit logements chacun, avec à l’étage des logements de fonction pour les auxiliaires de vie.
Chaque locataire, logé de plain-pied, dispose d’un espace privatif (chambre/séjour, terrasse et salle d’eau avec accès direct par l’extérieur), où l’on peut vivre en couple, avec son animal de compagnie. Des logements-studios que l’on peut aménager à sa guise, avec ses propres meubles. Ainsi, les personnes âgées ne perdent pas leurs repères.
On y vit selon ses propres habitudes : repas aux heures habituelles, levers/couchers choisis par les personnes âgées qui peuvent aussi recevoir des visites à leur guise. Elles de meurent donc indépendantes dans leur vie de tous les jours, mais les appartements sont évolutifs, c’est-à-dire qu’ils peuvent s’adapter à une perte d’autonomie progressive.
Les repas sont pris collectivement -le locataire rompt ainsi son isolement-, et les repas sont préparés sur place. La résidence présente en effet des espaces communs : grande pièce cuisine/ séjour/salle à manger, buanderie, cellier, jardin.
Enfin la résidence, qui par ailleurs reste ouverte sur l’extérieur, est dotée d’un espace d’activités qui permet des animations quotidiennes.
Le tout pour un prix de location mensuel restant à charge d’environ 1500 €. Un prix moins cher que dans une maison de retraite classique.
Le concept a fait ses preuves.
Ages & Vie est né dans le Doubs en 2008, et depuis a « fait des petits », en gagnant d’autres régions. Le projet Mûrois sera cependant le premier implanté en Bretagne.
Une opération blanche pour la commune
Pour Hervé Le Lu, maire de la commune, ce projet novateur est d’autant plus intéressant qu’il permettra la création de six emplois d’auxiliaires de vie, et qu’il ne coûtera rien à la commune.
« Ce sont les promoteurs du concept qui nous ont contactés et nous ont proposé leur résidence. La commune n’a fait que leur vendre un terrain de 2 900 m2 au prix de 58 000 €.
Si tout va bien et que la Covid n’impose pas de nouvelles interruptions dans le chantier, cette résidence devrait être achevée fin 2021 -début 2022.

LE COURRIER INDEPENDANT – 7 janvier 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé