Dampierre-les-Bois | 2021-10-01

Résidence seniors : Ages et Vie vient à la rencontre des élus

Une semaine après avoir validé l’engagement de la commune avec la structure Ages et Vie pour la construction d’une résidence seniors, les élus ont rencontré des représentants de la société. Les travaux pourraient commencer au printemps.
Le projet de construction d’une résidence seniors sur la Zone d’aménagement concerté (ZAC) Saint-Laurent est bien avancé. Le permis de construire a été accordé, la commune a validé le partenariat conclu avec la société et les travaux pourraient commencer dès le printemps.
Il était donc normal que les deux parties se rencontrent pour évoquer ce projet en détail. Cette prise de contact a eu lieu mercredi en mairie où le maire Marc Tirole, entouré de quelques élus, a accueilli Manon Catherinet, animateur du réseau national
d’Ages et Vie, et Julien Comparet, chargé de communication.
Une société présente à l’échelle régionale
La société Ages et Vie a conçu son premier projet en 2008 à Montfaucon. Aujourd’hui, elle a construit une quarantaine de résidences sur la région Bourgogne-Franche-Comté. Hébergeant ainsi plus de 300 personnes et employant quelque 160 salariés.
Le taux de remplissage des maisons avoisine les 98 %.
Depuis l’an passé, suite au partenariat noué avec la société Korian, la société Ages et Vie se déploie sur le reste du territoire national. Avec un concept qui évolue. D’abord réservés aux personnes âgées, les logements pourront aussi accueillir des personnes plus jeunes mais à mobilité réduite, voire d’autres personnes qui vivent seules. Cela dit, ces établissements ne peuvent pas recevoir de personnes 100 % dépendantes.
Deux maisons
Le projet qui va se concrétiser à Dampierre-les-Bois, sur une surface de 25 ares, prévoit la construction de deux maisons d’environ 380 m2 abritant huit logements. Plus deux logements réservés aux auxiliaires de vie qui seront en permanence à la disposition des résidents.
Les studios, d’environ 30 m2, comprennent une chambre et une salle de bains indépendante. Avec entrée privative et terrasse. Selon le principe de la colocation, les personnes hébergées prennent leur repas dans la vaste pièce de vie commune (80 m2).
Et peuvent même, si elles le souhaitent, participer à la préparation.

L’EST REPUBLICAIN – 21 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé