Perrecy-les-Forges | 2021-10-01

Six mois après son élection, l’équipe municipale tire un premier bilan

« La tâche est bien plus considérable que nous l’avions évaluée, a avoué le premier adjoint Jean-Paul Baudin. Concernant les finances communautaires, Perrecy est sortie du réseau d’alerte grâce à notre volonté de mettre en place une gestion cohérente, rigoureuse, et à la réorganisation du service délivré au public. »
Pour un village solidaire Souhaitant un village plus solidaire, la municipalite a fait la promesse de mener à terme les projets en cours, la Maison médicale pluridisciplinaire rue Masclary et la résidence seniors Âges et Vie rue Monéty, qui devraient sortir de terre en 2021. Elle sotihâtFégalement favoriser la rencontre et le dialogue entre tous les partenaires de la vie sociale (associations/CCAS) et épauler les personnes en difficulté, âgées ou isolées. Lors de la canicule, les élus ont appelé chaque Perrecycois susceptible d’avoir besoin d’aide. La mairie veut associer l’ensemble des habitants à la gestion de la commune, en publiant trimestriellement un bulletin d’information sur l’action municipale et en organisant des réunions de quartiers. « Malheureusement suite au virus, une seule a pu être organisée, route de Sanvignes. On sent qu’il y a une demande des villageois, qui peuvent ainsi s’adresser aux élus plus facilement car ils sont chez eux », souligne le maire Roland Bamet.
La mairie souhaite aussi instituer des commissions ex.-municipales afin que les Perrecycois s’impliquent dans la vie du village. Une commission « Environnement agriculture » a vu le jour, une autre spécifique à Rozelay est en attente.
Rendre Perrecy plus attractif
Autre volonté, celle de rendre Perrœy phis attractif en favorisant les projets d’animations festives, sportives, théâtrales et musicales. En plus de la deuxième tranche de travaux à l’église, la mairie travaille aussi sur l’ouverture d’un lieu d’hébergement pour les touristes dans le logis du Prieuré et la création d’une aire d’accueil pour les camping-cars. « Nous allons tout mettre en oeuvre pour maintenir les commerces locaux, les classes des écoles et les services publics même si sur les deux derniers points, on sait que c’est joué d’avance », indique Jean-Paul Baudin. Si la municipalité s’est engagée, dixit sur « la bonne route », certains projets envisagés n’ont pas encore mis forme tels que l’organisation d’un marché orienté sur la vente de produits locaux, la mise en place d’une boîte à idées afin de recueillir les doléances des habitants, ou encore la création d’un conseil municipal jeunes qui devrait voir le jour en 2021/2022.

La route est encore longue pour tenir les promesses de sa profession de foi. Mais six mois après son élection la nouvelle équipe municipale sent qu’elle est « sur la bonne voie ».

LE JOURNAL DE SAONE ET LOIRE – 30 décembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé