Trélivan | 2021-10-01

Tout ne sera pas réalisé au budget cette année

1 338 219 € sont prévus à l’enveloppe travaux du budget primitif. Certains dossiers n’ont pas encore débuté, mais les crédits sont ouverts pour l’avenir. Il n’y a pas d’emprunt prévu. Jeudi, le conseil municipal s’est penché sur le budget qui a été présenté par l’adjoint aux finances, Pascal Godet. La situation financière de la commune est saine.
La section fonctionnement s’élève à 1 884 862 €. Les dépenses de personnel représentent le poste le plus important, avec 720 200 € prévus ; 406 100 €, pour les charges générales (assurances, fournitures de cantine, maintenance, électricité, eau…). Les subventions aux associations et CCAS représentent 21 000 € et la commune réglera 77 300 € de participations (école Mosaïque de Léhon, centre de loisirs de Quévert…). En recettes, les impôts et taxes rapporteront 894 988 €, les dotations 671 477 €, les produits de services (cantine, garderie, centre de loisirs) 91 430 € et les locations de salles, 40 100 €.
« Que six mois pour les dépenser »
L’excédent de fonctionnement dégagé, 426 155 €, sera utilisé au remboursement des emprunts (71 000 €) et le reste pour investir. Hors reports, la commune a dégagé un autofinancement de 355 155 €, pour investir. Sa capacité à investir sans emprunt, cette année, est de 1 338 219 €. « Habituellement, la commune fait 600 à 700 000 € d’investissements annuels. Là on a que six mois pour les dépenser », indiquait la maire, Suzanne Lebreton.
En investissements (1 384 719 €), 374 400 € de travaux sont déjà réalisés, engagés par l’ancienne mandature ; 210 000 € ont aussi été engagés dans des travaux commencés ; une provision pour 202 750 € (matériel, éclairage public, travaux rue du Stade, école…) est inscrite.
Les nouvelles dépenses s’élèvent à 551 030 €. Ainsi, 150 000 € sont portés pour la voirie et les réseaux de la future résidence Âge et vie qui sera réalisée par un promoteur et à laquelle la commune participera ; 85 000 €, pour le dossier des cheminements doux qui tient particulièrement à coeur à la nouvelle maire ; 85 069 €, pour le réaménagement de la mairie, qui ne se fera pas cette année ; une tude urbaine sur les bâtiments est inscrite pour 30 000 € ; 30 000 €, pour l’aménagement du parking de la résidence des Genêts ; 44 000 €, pour les aménagements d’espaces verts et chemins ; 30 000 €, pour des achats de matériels pour la salle Clément-Ader.
En recettes, 95 000 € de remboursement de TVA sont prévus, mais aussi 82 900 € de subventions à encaisser sur des projets terminés, 40 000 € de taxe d’aménagement et les excédents et virement de la section de fonctionnement.

OUEST FRANCE – 3 juillet 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé