Peillac | 2021-10-01

Un comité de pilotage du quartier Jeanne-d’Arc

Peillac —Le conseil municipal réfléchit à une utilisation future d’un de ses bâtiments. Ludothèque, tiers lieu… Les idées ne manquent pas. Mais le conseil reste prudent en raison des finances.
L’aménagement du quartier de la rue Jeanne-d’Arc
Un comité de pilotage composé d’élus et de représentants associatifs est créé afin de réfléchir à l’aménagement du quartier rue Jeanne-d’Arc.
« Nous sommes propriétaires de la maison des jeunes, de l’école de musique et de l’immeuble de la Poste. Pour ce dernier, des premiers travaux pourraient permettre une utilisation par la ludothèque. L’idée d’un tiers lieu présente aussi un intérêt et se développe sur le territoire. Nous resterons prudents en raison de nos engagements financiers pour l’école », a précisé le maire, Philippe Jégou.
Le bâtiment de La Poste a été acheté par la commune en 2013. Cet immeuble faisait déjà partie d’un plan pluriannuel d’investissement sous la précédente mandature. Il a été repéré dans l’étude 2019 de revitalisation du bourg. La municipalité réfléchit à un ravalement de façade ainsi qu’à quel ques travaux pour lui redonner un usage nouveau.
D’importants investissements
Vendredi soir, le conseil réuni pour le budget a validé les principaux investissements 2021 : école La Marelle (571 319 €) ; l’achat d’un terrain pour le cimetière (45 000 €) ; des travaux au bâtiment de la poste avec ravalement defaçade (15 000 €) ; la rénovation de l’éclairage public (60 000 €) ; des travaux de voirie et défense incendie (85 000 €) ; des travaux de réseaux pour le pôle Ages et Vie (50 000 €) ; l’aménagement de la chapelle de la congrégation (20 000 €) et enfin, la rénovation des anciens vestiaires de foot par des travaux en régie et un chantier participatif.
Les subventions aux associations
Le budget subventions aux associations s’élève à 34 549 €. Benoît Allaert a détaillé les nouveaux critères de répartition. « Nous privilégierons des associations ayant un objectif éducatif, sportif et culturel favorisant le public des jeunes ainsi que des associations à rayonnement public local. Celles exerçant une activité économique, avec peu ou pas de cotisations des adhérents et une facturation de prestation de services par des membres, ne seront pas priorisées ».
Toutes les associations réalisant une activité économique s’acquitte ront d’un tarif de location de salle identique. Un contrat annuel de 24 868 € (frais de déplacement en plus 0,38 €/km) est conclu avec Fédépour la mise à disposition d’un animateur enfance-jeunesse (poste occupé par Mélan Noury jusqu’à l’été prochain).
Camping, prix des terrains du lotissement, guide de la commune : les autres décisions en bref…
Une étude thermique de l’ancien bâtiment de l’école La-Marelle va être effectuée ( 1 500 € environ) afin de finaliser un dossier de subvention à l’investissement local.
Le tarif des terrains du lotissement La Bande-Morin est arrêté à 29 € HT. Une réduction de 500 € sur le loyer annuel 2020 est consentie au gérant du camping du Pont-d’Oust, en raison de la pandémie. Une salariée de la médiathèque aura son horaire hebdomadaire passer de 17,5 heures à 21 heures. Un guide pratique de la commune paraîtra en juin. Du bois raméal fragmenté est en vente (10,40 € m3).
Le budget 2021 s’élève à 1 372 746 € en fonctionnement et 1 034 667 € en investissement. La taxe foncière sur les propriétés bâties augmente de 1 %.

OUEST FRANCE – 13 avril 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé