La Rivière-Drugeon | 2021-10-01

Un confinement apaisé à la maison «Age et vie»

Sept femmes vivent dans la maison Age et Vie de La Rivière-Drugeon, âgées de 86 à 96 ans. La cendre parsème leurs cheveux et les rides de leurs visages ressemblent aux sillons de la terre que nos paysans ont jadis tant labourée.
Elles restent confinées là comme d’ailleurs les trois auxiliaires de vie (Manon, Samantha et Marie-France) qui les accompagnent au quotidien.
Les visites leur sont naturellement interdites et forcé ment cela pèse lourd dans la balance de l’existence. Mais un système de téléphone par vidéo conférence a été mis en place. Ce qui permet ainsi à leurs familles de voir comment elles vont et à elles-mêmes de raconter ce qu’elles font.
« Elles vont plutôt bien, elles ont la chance de demeurer relativement en bonne santé, elles peuvent faire le tour de la maison et profiter du beau temps. Elles prennent leurs repas ensemble mais c’est selon leur bon vouloir », ont confié Samantha et Manon.
Tout rassemblement s’avérant prohibé, il n’y a donc pas d’animations.
Alors la télévision, la lecture, le coloriage et bien sûr ce fameux tour de la maison au soleil ont leurs faveurs. La télé, justement, qui diffuse en boucles les nouvelles « du front » indispensables mais anxiogènes, les interpelle beaucoup. Devant ce flot d’informations vues et entendues, elles sont toutes très conscientes de ce qui se passe dans les Ehpad.
« On a des masques, des gants et du gel hydroalcoolique. On respecte les gestes barrières et on a installé un sas de sécurité à l’entrée. Et puis la température est prise trois fois par jour pour les résidentes et pour le personnel », expliquent encore les deux auxiliaires de vie. « Cet te maison Age et Vie est pour elles un univers sécurisant. Elles y restent confinées, certes, mais elles ont gardé ici les habitudes qu’elles avaient chez elles ».
Une maison où l’on est visiblement aux petits soins pour elles.

L’EST REPUBLICAIN – 9 avril 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé