Montcuq-en-Quercy-Blanc | 2021-10-01

Un habitat regroupé pour personnes âgées

Le maire Alain Lalabarde (à dr.) entouré des adjoints Marie-José Sabel, Bernard Roux et Jocelyne Mathieu.
La réunion du conseil municipal avait lieu le 6 octobre, sous la présidence du maire Alain Lalabarde. En raison du protocole Covid à appliquer dans les écoles, un emploi non permanent d’adjoint d’animation, à raison de 25 h hebdomadaires, a été créé pour faire face à un accroissement temporaire d’activité, et ce à compter du 4 novembre prochain. Le conseil a décidé de passer le taux de la taxe d’aménagement de 4 % à 10 % sur le secteur du Thouron et Roc de Fayde, considérant que la construction de nouvelles maisons sur la zone nécessitera le réaménagement de la voirie et la création d’une défense incendie. Excepté sur cette zone, la part communale de la taxe d’aménagement reste à 2,5 % sur l’ensemble de la commune. La souscription d’un emprunt de 450 000 € a été décidée par le conseil. Il financera la deuxième tranche des travaux dits « Coeur de village » engagés sur les budgets primitifs 2020 et 2021. L’emprunt sera contracté auprès du Crédit Agricole nord Midi-Pyrénées au taux fixe de 0,75 % sur 20 ans plus 24 mois de tirage. En attendant le versement des subventions, la municipalité va avoir recours auprès de la même banque à un crédit relais de 200 000 € sur 24 mois au taux variable E3M + 0,75 %.
Un point important du conseil portait sur la cession d’une section du camping municipal à la société Âges & Vie habitat, basée à Besançon, pour implanter une nouvelle forme d’hébergement regroupé pour personnes âgées handicapées ou en perte d’autonomie, souhaitant garder un relationnel et un lien social, en insertion avec le quartier. Le projet se compose de deux colocations regroupées au sein de deux bâtiments avec deux logements réservés aux auxiliaires de vie travaillant auprès des colocataires. La parcelle de terrain d’une superficie de 3 000 m2 après division sera vendue au prix de 15 € net le m2. Priorité sera donnée à l’accueil des personnes âgées de la commune ou à leurs ascendants. La société Âges & Vie habitat aura trois ans pour construire les bâtiments. Elle les exploitera pendant une durée de 12 ans tacitement reconductible.

www.ladepeche.fr – 10 octobre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé