Port-Bail-sur-Mer | 2021-10-01

Un programme 2021 chargé malgré la crise sanitaire

« Nous sommes une commune nouvelle depuis le 1er janvier 2019, nous sommes donc dans une phase de construction particulièrement riche et active. Nous avons plein de dossiers en cours… », souligne François Rousseau.
Le maire de Port-Bail-sur-Merqui précise l’esprit qui prévaut concernant ce rapproche ment entre Portbail, Saint-Lôd’Ourville et Denneville : « Rassembler ces communes déléguées que nous devrons à l’avenir considérer comme les quartiers d’une seule et même collectivité, tout en faisant en sorte de ne pas faire disparaître les spécificités de chacune. »
Les solidarités
Sous toutes leurs formes, les solidarités sont l’une des grandes priorités du mandat, « notre dénominateur commun », insiste le maire de la commune nouvelle.
« Notre CCAS et notre équipe en lien avec les agents y travaillent au quotidien. Pendant le confinement, les personnes âgées ont été appelées régulièrement, nous avons créé de meilleures conditions d’accueil pour les Restas du Coeur, nous mettons en place des logements d’urgence… », poursuit le premier magistrat.
Parmi les projets, il y a celui de faire construire à Portbail deux bâtiments d’accueil pour des personnes âgées et/ou handicapées, selon un concept appelé « Ages et vie » (une solution alternative d’habitat partagé).
Par ailleurs, « très préoccupés par l’avenir de l’accès aux soins, nous soutenons l’association Santé Côte des Isles, qui regroupe des soignants du territoire, dans sa réflexion pour la création d’un pôle de santé », observent l’ancien médecin généraliste et ses collègues maires délégués.
Dans un autre registre, ces derniers annoncent lacréation, avant l’été, d’un atelier d’insertion avec l’association Fil & Terre (entre 6 et 8 emplois).
Les travaux
L’extension et la mise aux normes du centre de secours, un chantier qui sera lancé à la fin de l’année, sous l’égide du Département.
La salle de motricité (travaux engagés par la municipalité précédente) sera opération nelle au mois de mars, les travaux pour une future Maison d’assistantes maternelles (MAM) à Saint-Lô-d’Ourville devraient démarrer le mois prochain (pour 9 enfants au début, puis 12), la réhabilitation de la salle omnisports, « qui en a bien besoin », va également avoir lieu cette année…
Autant de projets auxquels s’ajoute la poursuite de l’aménagement de plusieurs sec teurs de la commune nouvelle pour des lotissements, « en tenant compte des précautions environnementales », afin de répondre à une demande importante. C’est le cas de la zone de Carigny à Portbail et de celle du Breuil à Denneville.
« Et bien que la compétence soit partagée avec la communauté d’agglomération du Cotentin, nous travaillons à un projet d’aménagement d’une zone artisanale. Nous avons d’ores et déjà quelques candidatures pour des implantations », précisent les élus.
Dans la roue des prédécesseurs, l’orientation « Territoire vélo » va aussi être confortée à travers la réhabilitation, l’aménagement et l’entretien de voies cyclables et voies douces. « Notre présence aux côtés des organisateurs de la course cycliste La Gainsbarre reste entière, l’idée d’un cyclocross est en train de germer », complètent-ils.
Le lancement d’une réflexion pour améliorer le fonctionnement du centre-bourg de Portbail, ainsi que d’une étude pour accueillir un jour un centre socioculturel (une Maison des associations ?), dans l’ancienne école des filles, sont également au programme, chargé, de 2021.
Le Domaine des Pins
Qu’il en a fait couler de l’encre ce dossier ! « Dès notre arrivée, nous nous sommes opposés aux contraintes financières liées au Domaine des Pins. Et nous l’avons expliqué à nos concitoyens de manière détaillée », fait remarquer le maire de Port-Bail-sur-Mer.
Objectif : faire en sorte « d’atténuer la facture » pour la collectivité. Renaturation, vente à un particulier, destination sportive ? « Nous sommes sur plusieurs pistes actuellement, mais avec l’idée-force de garder du terrain naturel, tout en faisant en sorte que ce soit le moins douloureux possible pour nos finances. »

LA PRESSE DE LA MANCHE – 20 janvier 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé