Amplepuis | 2021-10-01

Un projet de colocations pour 16 personnes âgées

Le terrain d’environ 2 900 m2, situé au-dessous des immeubles Les Terrasses de Coucy, semble propice à la réalisation de ce projet, qui s’adresse aux personnes dépendantes souhaitant rompre leur isolement.
Après un premier contact en novembre 2018, la société Ages et Vie Habitat, partenaire du groupe Korian, propose de réaliser sur la commune un projet, composé de deux colocations pour personnes âgées, regroupées au sein d’un bâtiment, dans lesquels seront aussi réalisés deux logements, dédiés aux auxiliaires de vie, travaillant au service des colocataires. Le terrain d’environ2 900 m!, situé au-dessous des immeubles, Les Terrasses de Coucy, semble propice à la réalisation de ce projet.
Dans un cadre de vie « à taille humaine, apaisant, sécurisant et intergénérationnel », des personnes ne pouvant (ou ne voulant) plus de meurer chez elles, pourront rester sur leur commune et bénéficier d’un service personnalisé : aide au lever, au coucher, toilette, ménage, linge, animation, et repas, accompagnement 24 heures/24 et 365 jours par an.
Une équipe d’auxiliaires de vie (dont certaines habitent à l’étage avec leurs familles) sera en charge de ces missions et aussi des déplacements, de la vie sociale…
Six emplois créés
Les deux maisons construites, d’environ 380m2, seront louées à au moins 16 personnes âgées, dépendantes ou souhaitant rompre avec l’isolement. Six emplois pérennes seraient créés.
Les colocations Ages & Vie sont présentées comme de « vraies maisons » avec toutes les pièces de vie que l’on trouve habituellement. L’espace commun (environ 80 m2) comprend un salon, une salle à manger et une cuisine, où les repas sont préparés quotidiennement ; les menus sont choisis en concertation avec les colocataires.
Les espaces privatifs (environ 30m2) sont composés d’une chambre/séjour, d’une salle de bains, et d’une entrée privative avec terrasse. On peut y vivre en couple, avec un animal de compagnie et même apporter ses meubles (si on le souhaite).
Une dimension familiale Les logements s’adaptent aux besoins des colocataires et évoluent en fonction de leur dépendance (lit médicalisé, barres d’appui…).
Tout est pensé pour ne pas changer les habitudes et rompre avec l’isolement : les colocataires qui le souhaitent sont invités à participer à la vie de la maison (aide à la préparation des repas, pliage du linge, jardinage. ..). Un espace à dimension familiale donc, où chacun peut librement organiser sa vie.
Lors du conseil municipal du 30 mars les élus se sont engagés à communiquer, à faire le lien avec la population, à mettre en place de la signal étique…
Après l’achat du terrain, le permis de construction pourrait être déposé en août, travaux en 2022, ouverture début2023 si tout se passe bien.

LE PROGRES – 16 avril 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé