Murat-sur-Vèbre | 2021-10-01

Une résidence pour les seniors

Si la maison des assistantes maternelles est à retenir pour la période 2014-2020, les édiles, avant une dissolution plus longue que prévue, ont acté lors de leur ultime conseil municipal, une décision qui sera l’une des réalisations phare de l’époque 2020-2026 (ou 27…) à l’autre bout de la vie, une résidence partagée pour 16 seniors en perte d’autonomie. La priorité sera donnée aux personnes âgées de la commune et/ou aux ascendants de résidents locaux. A l’unanimité, il a été décidé de passer convention avec la société « Âges et Vie habitat ». En préalable, la vente de terrain a été décidée. Ce sera quatre parcelles du lotissement communal des Faïsses, soit un total de 3 200 m2. La construction de ce nouveau bâtiment, en deux ailes pour les résidences des pensionnaires, comprendra aussi dans sa partie centrale tous les services nécessaires aux personnes en perte d’autonomie, ainsi que deux logements destinés aux auxiliaires de vie. Lors de la présentation, le maire Daniel Vidal a souligné la vocation première du projet : action sociale de proximité, soins,
relationnel médical et affectif. Le bâtiment sera accessible aux résidents extérieurs à Murat, après avoir honoré toutes les demandes locales. En contrepartie, la commune s’engage à intégrer la communication et l’information de cette structure spécialisée sur son territoire. De surcroît, un référent sera nommé afin de garder une liaison proche entre la mairie et « Âges et Vie ». La vente du terrain est actée pour 64 000 €. Même si la planète a été « gelée » peu après ce conseil municipal, cela ne devrait pas avoir d’impact sur l’année butoir d’ouverture : en 2023. Si le charme du site des Faïsses n’a guère convaincu les particuliers voulant accéder à la propriété, il n’a cependant pas changé : un espace bucolique entre bois de Lauze et village, avec un cheminement piétonnier conduisant en 600 mètres au coeur du bourg. Un univers rassurant pour ceux qui ont cumulé des décennies dans ce même décor, et apaisant pour leurs visiteurs.

LA DEPECHE DU MIDI – 19 avril 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé