Hurigny | 2021-10-01

Vers une nouvelle solution d'hébergement pour les seniors ?

Contacte par le groupe Ages et vie, le conseil municipal d’Hurigny a étudié sa proposition d’une offre d’hébergement pour les personnes âgées en perte complémentaire, d’autonomie. Il s’agit d’une alternative complémentai à l’Ehpad (Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendant.) à destination des personnes âgées qui ne peuvent plus rester chez elles mais qui veulent rester dans le village. « Cet aménagement serait un atout pour compléter I. structures déjà existant. », a déclaré Dominique Deynowt, maire d’Hurigny.
La colocation est au coeur de ce concept Ce logement alternatif à la maison de retraite est adapté aux besoins des personnes âgées en situation de dépendance avec la présence permanente d’auxiliaires de vie. La colocation est au coeur de ce concept puisque le logement est partagé par sept ou huit personnes, également en perte d’autonomie. Il offre un petit espace de plain-pied a dimension familiale ou chacun peut librement organiser sa vie, avec toute l’aide nécessaire, dans un cadre convivial. C’est un lieu conçu pour rompre avec l’isolement, en présence d’autres locataires. Ages et vie privilégie les circuits courts avec I. commerces localux et tisse des liens avec les structures sanitaires, culturelles et associatives locales.
Ce type de structure permet de vivre dans un lieu adapte et a taille humaine à un coût moins élevé qu’une maison de retraite. Le tarif de la location comprend le loyer, les charges locatives, I. frais d’achats alimentaires et les prestations d’aide à la personne (accompagnement personnalisé, repas, linge, ménage…). a mutualisant certaines interventions, la location permet de réduire les coûts. En fonction des situations personnel, les résidents peuvent bénéficier d’aides financières (APA, crédits d’impôts, APL). Une telle structure pourrait être implantée dans la zone des Lombards, à proximité de la clinique de soins de suite et de la future Résidence services seniors.
Séduit par le projet, le conseil municipal a chargé le maire de poursuivre les négociations avec Ages et Vie pour la réalisation d’une étude de faisabilité.

La zone der Lombards, à proximité du parc du château, serait l’endroit idéal pour accueillir le nouveau projet.

LE JOURNAL DE SAONE ET LOIRE – 22 octobre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé