Militant du bien vieillir

#BienVieillir

"Je vieillis, je choisis"

Ages & Vie est née en 2008 d’une conviction forte, celle que nous devons tous pouvoir, aussi longtemps que possible, choisir la façon dont on veut vivre et vieillir. Et quand l’autonomie se réduit, il est plus que jamais essentiel de conserver la liberté qu’il nous reste, elle nous est d’autant plus précieuse.

 

De cette conviction s’est forgée une envie, partagée par nos trois fondateurs, celle de concevoir pour les personnes âgées une solution nouvelle, à taille humaine, qui soit un prolongement de la vie d’avant, pas une rupture.

Conserver sa liberté

Rester dans sa commune ou son quartier, vivre dans une maison, garder son animal de compagnie, pouvoir voir qui l’on veut quand on veut, conserver les petites habitudes auxquelles on est attaché, rompre avec la solitude, faire ses choix… Et bénéficier de l’accompagnement d’auxiliaires de vie pour tous les gestes du quotidien qui sont devenus difficiles ou impossibles.

C’est dans cet esprit que la 1ère maison Ages & Vie a été construite en 2008 dans le Doubs, et nous sommes toujours aussi convaincus aujourd’hui que notre dispositif répond aux attentes des personnes âgées en perte d’autonomie.

Notre mission ? Leur permettre de vieillir le mieux possible, dans un environnement bienveillant, qui tient compte de leur individualité.

 

Photo : Est Républicain 2008

Être accessible au plus grand nombre

Ages & Vie œuvre  pour le bien vieillir depuis plus de treize ans. A ce jour plus de 1000 personnes (88 ans en moyenne) sont hébergées et accompagnées, dans toute la France. Grâce au soutien du groupe KORIAN qui croit en notre dispositif et a décidé de contribuer à le rendre plus accessible partout en France, nous avons pu depuis 2018 accélérer le rythme d’ouverture de nos nouvelles maisons. En 2024, nous compterons plus de 300 nouvelles implantations dans toute la France, offrant 4800 chambres et permettant la création de 2000 emplois directs

"Laissons les intéressés choisir"

Dans un entretien datant de novembre 2020, Paulette GUINCHARD, ancienne secrétaire d’Etat aux personnes âgées, nous raconte son combat pour « porter la voix des vieux », comme elle aimait à le dire. Ces quelques phrases ont un écho particulier à nos oreilles, elles expriment avec beaucoup de clarté cette conviction que nous partageons. Elle a sans nul doute inspiré notre engagement.

 

PAULETTE GUINCHARD

Ancienne secrétaire d’Etat aux personnes âgées
Ancienne Présidente de la CNSA

 

« Changer le regard, c’est affirmer que la vieillesse n’est pas une maladie, que chacun malgré la dépendance veut garder sa liberté de choix et continuer de vivre à sa façon.

 

Casser les barrières, c’est abattre les murs qui enferment les grands vieillards. Le logement inadapté, le digicode à l’entrée de l’établissement, les barreaux dressés au bord du lit ou, prisons invisibles, mais délétères, l’isolement, les camisoles médicamenteuses, le regard condescendant du responsable qui – croyant protéger – infantilise et empêche de vivre selon ses choix.

 

J’ai essayé de porter la voix des vieux. Je suis fière d’avoir contribué à professionnaliser l’accompagnement de la dépendance, à faire évoluer les mentalités, à redonner de la liberté de choix. En fille de paysan, j’ai semé des graines … certaines ont donné de beaux fruits. La société bouge peu à peu.

 

Mais certains murs sont difficiles à abattre. Alors que le regard collectif que nous portons sur le petit enfant a définitivement changé, sommes-nous bien au clair sur la place que nous laissons aux grands vieillards ? Lorsque j’aurai 90 ans, bénéficierai-je, plus que mes parents et mes grands-parents, de la réelle possibilité de faire mes choix en matière d’habitat, d’accompagnement ? Pourrai-je décider librement de mon logement, mes activités, mes menus, mes fréquentations, ma sexualité, ma vie, ma mort ?

 

Pourrai-je vivre en citoyenne, au coeur de ma ville ou de mon quartier, entourée de rires d’enfant plutôt que de blouses blanches ?

Me laissera-t-on prendre mes risques, assumer mes choix ?

Ma famille me laissera-t-elle choisir ?

 

La réponse au COVID a connu son lot d’enfermement, de cloisonnement, de surmédicalisation. La culture gérontologique de notre pays reste administrative, sanitaire, centralisatrice, condescendante et infantilisante.

 

Laissons les intéressés choisir !

Quel risque prendrait-on à écouter vraiment nos vieux ?

 

Des acteurs de terrain œuvrent concrètement pour expérimenter et développer des solutions nouvelles. Certaines sont plébiscitées. Prenons le risque de leur faire confiance ! Ces autres approches réussiront lorsqu’elles sont portées par de véritables professionnels, car loger et accompagner les personnes âgées dépendantes sont des métiers à part entière, en partie à renouveler. Nous voyons déjà naître des modèles économiques originaux, c’est tant mieux, car la collectivité publique ne pourra pas inventer ou financer seule les réponses à la révolution du grand âge.

 

Finalement, ce sont les personnes âgées elles-mêmes qui décideront. Comme elles sont diverses, nous verrons fleurir une diversité de solutions. Libérer les initiatives et donner enfin aux plus âgés leur liberté de choix, voilà l’enjeu. »

 

 

Pour en savoir plus à propos de l’habitat inclusif cliquez ici

Une question ? Besoin d’aide ?

Pour visiter une colocation, demandez un devis ou des renseignements

du lundi au vendredi 9h-18h et le samedi 9h-12h

SERVICES GÉNÉRAUX & RECRUTEMENT : 03.81.25.08.23 

Foire aux questions

Qu’est-ce qu’une maison Ages & Vie ?

Flèche dropdown

C’est un petit immeuble d’habitation au rez-de-chaussée au sein duquel des personnes âgées (ou handicapées) vivent en colocation, avec l’accompagnement d’auxiliaires de vie qui les aident pour tous les actes de la vie quotidienne. Des auxiliaires de vie vivent à l’étage avec leurs familles, conférant à l’immeuble une dimension intergénérationnelle.
Parfois l’immeuble comporte également d’autres logements, occupés par des locataires sans lien direct avec Ages & Vie.
Les premières maisons Ages & Vie comprenaient 7 chambres pour personnes âgées ou couples. Les réalisations plus récentes regroupent sur le même site deux voire trois colocations distinctes de 7 ou 8 chambres chacune.

Notre objectif :
Permettre aux colocataires de nos maisons Ages & Vie, quelque soit leur âge ou leur handicap, de vivre le plus normalement possible, en lien avec l’entourage dont chaque être humain a besoin, grâce à un accompagnement professionnel de qualité.

En quoi consiste mon bail, la convention de colocation ?

Flèche dropdown

Vous signez un « bail de location d’une chambre meublée avec services », qui vous donne également l’accès aux parties communes (salon, cuisine,…). Ce bail précise votre loyer, dont l’évolution est réglementée, ainsi que votre forfait de charges. Comme dans toute location immobilière, un état des lieux est réalisé à votre arrivée (ou départ), et la caution peut être retenue en cas de dégradation des lieux. Selon vos ressources, vous pouvez faire appel à la caution d’un membre de votre famille pour garantir votre loyer. Vous signez également, comme tous les autres colocataires, la convention qui précise comment s’organise la colocation ainsi que les règles du vivre-ensemble et le règlement intérieur de la colocation.

Puis-je choisir librement mes activités au sein de mon logement ?

Flèche dropdown

Oui. Comme tout citoyen, vous n’êtes contraint que par une seule règle : ne pas gêner les autres.

Quelles charges devrai-je payer ?

Flèche dropdown

Les charges locatives (chauffage, eau, électricité, poubelles, assurance multirisque habitation,…) sont payées forfaitairement par chaque colocataire, et mutualisées sur l’ensemble des colocations Ages & Vie.
Vous payez également chaque mois des charges d’achats de colocation : il s’agit des achats alimentaires et de produits d’entretien réalisés par les salariés pour confectionner les repas pris en commun, et réaliser l’entretien courant des locaux. Ces charges sont calculées au réel des consommations ; leur budget est géré localement, maison par maison. Elles intègrent également le coût des repas pris sur place par toutes les personnes qui travaillent au bénéfice des colocataires .

Puis-je décorer ma chambre ? Puis-je amener des objets personnels de décoration ?

Flèche dropdown

Vous aménagez et décorez votre chambre à votre guise. Les seules limites seront votre sécurité (certains accessoires peuvent s’avérer dangereux, par exemple un tapis peut provoquer une chute) et l’aspect pratique (votre chambre doit rester facile à vivre et à entretenir au quotidien). Vous devrez respecter les règles qui s’appliquent à tout locataire, notamment lors de votre départ rendre votre chambre dans l’état dans lequel vous l’avez trouvé, abstraction faite de l’usure normale. La pièce commune de la colocation (le grand salon-séjour-cuisine) est meublée et équipée par nos soins. Pour la personnaliser, vous pouvez y amener des objets de décoration : tableau, bibelot, vase, livres, plante verte, qui là aussi vous aideront à vous sentir chez vous. Bien sûr, s’agissant d’une pièce commune, il faudra que ces objets soient acceptés par vos colocataires, l’idéal étant que chacun contribue à la décoration en apportant sa touche personnelle.

Que dois-je prévoir comme affaires personnelles ?

Flèche dropdown

Comme pour tout déménagement, il convient d’amener toutes les affaires qui vous sont utiles au quotidien : habits, affaires de toilette, objets quotidiens. En plus du nécessaire, n’hésitez pas à apporter les objets peut-être superflus, mais qui comptent pour vous !

La maison est-elle accessible pour les personnes en fauteuil roulant ?

Flèche dropdown

L’ensemble des lieux à vivre sont accessibles aux personnes handicapées. Les seuls espaces non aménagés sont des lieux techniques où interviennent uniquement les salariés (par exemple la chaufferie dans certains bâtiments).

La maison Ages & Vie est un domicile, que cela implique-t-il ?

Flèche dropdown

La colocation est d’abord un lieu de vie. Un lieu de vie où l’on prend soin des gens, et non un lieu de soins où l’on tenterait de ramener de la vie, comme c’est parfois le cas en milieu hospitalier. La maison Ages & Vie comporte donc peu de similitudes avec les établissements d’hébergement (maisons de retraite). Nous gardons toujours à l’esprit qu’en tant que colocataire vous êtes chez vous. Nous nous efforçons de vous permettre de vivre le plus normalement possible et de décider ce qui est bon pour vous. Dans beaucoup d’établissements, l’individu doit se plier aux règles de l’institution ; en maison Ages & Vie nous essayons de faire l’inverse. Le cadre des maisons Ages & Vie offre de nombreuses souplesses qui, nous l’espérons, lui permettront de s’adapter à vos besoins.

Quel rôle joue ma famille dans le dispositif ?

Flèche dropdown

Chacun a besoin de se sentir en lien avec ceux qu’il aime. Soulagés de beaucoup de contraintes matérielles par la présence des salariés, vos proches n’en gardent pas moins un rôle très important ! Ni les auxiliaires de vie, ni les autres colocataires ne peuvent les remplacer. Si comme cela est souhaitable ils se tiennent informés de vos traitements et de vos soins médicaux, vos proches pourront vous aider à maintenir votre santé et vous soutenir. Ils pourront également, en restant en contact avec vous, vous aider à maintenir un lien avec le monde extérieur. Par leur présence au sein de la colocation ils apporteront de l’animation. Nous vous demanderons de nous désigner parmi vos proches :

  • Votre «personne de confiance». C’est elle que nous
    consulterons si vous présentez des difficultés dans la
    connaissance et la compréhension de vos droits. Cette
    notion de «personne de confiance» est importante ; elle
    est prévue par la loi.
  • La personne à prévenir en cas d’urgence. C’est elle que
    les auxiliaires de vie appelleront en premier en cas de
    problème. Selon votre choix, il peut s’agir de la personne
    de confiance, ou d’une autre personne (choisie par
    exemple parce qu’elle est plus proche géographiquement
    ou plus rapidement disponible en cas d’urgence).

Est-il possible de venir de façon temporaire ?

Flèche dropdown

Oui. Lors de l’établissement de votre contrat, nous pouvons convenir avec vous d’une date de sortie, vous permettant de « tester » le dispositif Ages & Vie afin de vérifier qu’il vous convient bien.

S’il est souvent bien difficile de quitter le domicile dans lequel on a vécu tant d’années au profit d’un nouveau lien, aussi agréable soit-il, nous constatons qu’au bout de quelques semaines, les personnes apprécient de ne plus être seule et voir leur quotidien nettement facilité.

Les chiffres nous confirment ce constat: en effet près de 95 % des clients qui ont testé Ages & Vie de manière temporaire décident de rester à l’issue de la période car ils se plaisent au sein de la maison et ne souhaitent plus repartir de leur ancien domicile individuel.

En quoi consiste mon logement ?

Flèche dropdown

Votre logement se situe au rez-de-chaussée, au sein de la colocation. C’est un domicile privé ; vous y êtes donc chez vous.
Il comprend d’une part votre chambre et votre salle d’eau, d’une surface totale de 25 à 40 m2, qui constituent, avec votre terrasse, votre partie privative. Et d’autre part les parties communes de la colocation (cuisine, salle à manger, salon), que vous partagez avec les autres colocataires.

Que puis-je emmener comme mobilier ?

Flèche dropdown

Apporter vos meubles vous permettra de garder vos repères et de vous sentir immédiatement chez vous dans votre nouveau logement. Même si le déménagement peut vous paraître un peu fastidieux, n’hésitez surtout pas à solliciter votre entourage pour déménager les meubles qui comptent pour vous ! Votre chambre contiendra aisément un lit (simple ou double), un chevet, une armoire, une table, un réfrigérateur, un fauteuil et une télévision (les plus grandes chambres peuvent également accueillir buffet, canapé,…) Vous pouvez néanmoins faire le choix d’utiliser des meubles que nous mettrons à votre disposition.

Qui meuble la pièce centrale ?

Flèche dropdown

Les espaces partagés de la colocation sont meublés et équipés par votre bailleur Ages & Vie Gestion. Votre loyer inclut la location et l’entretien des mobiliers et matériels présents au sein de la colocation : cuisine équipée, équipements électroménager, télévision, tables, chaises, etc. Néanmoins, vous pouvez y amener des objets supplémentaires : un cadre pour décorer, l’opinel dont vous vous servez depuis des années, l’appareil à raclette qui pourra servir pour un repas festif, votre rond de serviette ou votre tasse, …

Qui peut rentrer chez moi ? Qui disposera des clés de ma porte ?

Flèche dropdown

Vous entrez dans votre chambre par une porte dont vous possédez la clé, et vous accédez à la terrasse par une porte-fenêtre dont vous possédez également la clé. Vous seul(e) décidez des personnes qui ont le droit ou non de pénétrer dans cet endroit, et à qui vous confiez un double des clés. Il est bien entendu indispensable que les salariés d’Ages & Vie Services disposent d’un double des clés, pour pouvoir intervenir en cas de nécessité. Notez que dans la plupart des cas, votre clé ouvre également la porte d’entrée principale de la colocation.

Cliquez ici pour pour être rappelé