Marchaux-Chaudefontaine | 2021-10-01

102 bougies pour Marie-Louise Remack

En présence de Patrick Corne, maire de la commune et de Mauricette Jeannin, adjointe au maire en
charge du CCAS, Marie-Louise Remack a fêté ses 102 ans, entourée uniquement, au vu des contraintes sanitaires actuelles, des autres pensionnaires et du personnel de la résidence « Âges et vie ».
Aînée d’une fratrie de sept enfants, Marie-Louise a vu le jour le 6 novembre 1918, à Amagney, et a vécu dans une famille heureuse, dans la tendresse de parents très pieux. Elle fit des études secondaires aux Augustins, à Pontarlier, puis à Notre-Dame, à Besançon, et enfin, à la faculté des sciences de Strasbourg et Lyon.
Ancienne paléontologue
En octobre 1942, elle part au Maroc au service de géologie, en qualité de paléontologue pendant 15 ans, elle publie une quinzaine de publications scientifiques. Elle obtient une thèse de doctorat à la fac de Paris en
traitant des échinides du jurassique et crétacés marocains. Elle poursuit son travail au Cambodge, à Tunis, en Afrique noire, à Bukavu (Zaïre), et à Lomé, au Togo.
Elle épouse Jean Remack en décembre 1958 qu’elle aura la douleur de perdre en 1983. Avec son mari, elle a participé efficacement à la restauration de l’église, en 1981.
Dès lors en retraite, elle vint habiter la maison familiale. Pendant des années, Marie-Louise a organisé des conférences agrémentées de diapositives sur tous les pays qu’elle a visités.
Marie-Louise Remack a reçu le grade de chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur. Elle a rejoint la maison « Âges et vie », en janvier 2019, où elle fait l’admiration de tous les autres colocataires.

estrepublicain.fr – 9 novembre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé