Luxeuil-les-Bains | 2021-10-01

Aménagement Le quartier du Stade, un an de travaux en prévision

Le projet de requalification du quartier du Stade, démarré en 2012, continue son chemin. Après deux phases de travaux, la troisième sera enclenchée en septembre pour une durée d’un an environ. Mais les habitants ont déjà pu avoir un aperçu des futurs aménagements. Bien de l’eau a coulé sous les ponts de puis le lancement de la requalification du quartier du Stade en 2012. Aujourd’hui, elle se dessine de plus en plus dans le paysage et les traces de cet ancien quartier militaire disparaissent peu à peu. Dans les prochains mois, le quartier aura encore muélaissant place à de nouveaux aménagements et peut-être même des bâtiments.
Retour sur les premières phases
Si l’on regarde en arrière, certains se souviendront de ce quartier militaire animé, d’autres d’un site tombé en déshérence au fil des années. Mais les villes et les quartiers sont comme la vie : faits de hauts, de bas, et de changements. En la matière, le quartier du Stade n’a pas été épargné. Les premières familles ont quitté les lieux en 2001, et les dernières ont laissé ces grands immeubles vides en 2012. À cette date, la CDC Habitat (ancienne ment SNI) cède les terrains à la Ville et, juste derrière, l’étude de programmation du foncier est lancée tout en étant accompagnée par le cabinet ECA. Très vite s’en suit la démolition de 200 logements laissant peau neuve pour le futur projet de requaliflcation du quartier du Stade, afin d’en faire une sorte de « hameau vert ».
À partir de là, deux grandes phases de travaux sont en clenchées. D’abord, celle de la rénovation totale des réseaux eau et assainissement. Côté avenue de Turenne, la gendarmerie avec ses logements ainsi que douze par celles à bâtir émergent dans la cité luxovienne. Rue des écoles, la résidence séniors Âges et vie a pointé le bout de son nez, tandis que dans la rue Guynemer, la Chapelle des Ailes (salle des ventes, galerie d’art, antiquités-brocante) a retrouvé son lustre d’autrefois.
Peu de temps après la fin de cette première phase de travaux, la deuxième est amorcée au niveau de l’entrée du quartier. Voirie, sécurisation du carrefour aux abords des commerces, de la résidence séniors, pas sage pour piéton, station nements… sont réalisés en quelques semaines.
D’autres bâtiments de vraient sortir de terre dans les années à venir avec les projets d’Habitat 70 (six pavillons) et de Néolia (deux Néo Quatro soit huit logements de type T3). D’ailleurs, les travaux ne devraient pas tarder à commencer. Mais cette fois, c’est une nouvelle phase d’envergure que la municipalité enclenche en septembre. Un an de travaux qui va rythmer la vie des habitants de ce quartier qui ont été réunis jeudi dernier afin de leur présenter ce qui va se passer.
Plus d’un million d’euros pour la phase 3
Les aménagements vont fleurir depuis le rond-point de la rue des Écoles jusqu’à la rue Guynemer et même Saint-Exupéry. Sur le plan, Dorothée Comte, maître d’oeuvre d’ECA, dévoile le futur quartier avec l’entreprise Piacentini qui aura encharge la réalisation des travaux. « La vie de quartier a
été organisée autour de cette esplanade devant la Chapelle des Ailes. On compte aussi sur le centre social pour faire vivre ce coeur », explique Frédéric Burghard,maire.
Avant de voir cette esplanade animée, la rue sera aménagée avec une voie de circulation dont « la chaussée sera rétrécie à 5 m de large avec la mise en place de plateaux afin de casser la vitesse », note Loïc Laborie, adjoint au maire en charge des travaux. Des places de stationnement intégreront aussi cet axe, des liaisons douces « qu’il faudra prolonger côté lac des Sept Chevaux et rue de Verdun », précise le maire. Trottoirs et noues, seront aussi de la partie ainsi qu’une piste cyclable et peut-être une aire de jeux. Un parking d’une trentaine de places vers la salle Saint-Exupéry sera aussi réalisé.
Desserte de contournement et sécurité Les habitants du quartier verront, au fil du temps des travaux, les changements etles aménagements. Pour tant, leur préoccupation majeure lors de cette réunion a été véritablement la sécurité. « La vitesse est conséquente » entend-on .
Loïc Laborie et Frédéric Burghard se veulent rassurants et soulignent que tout est mis en oeuvre pour sécurisé cet axe. « Nous avons fait le choix de cette chaussée rétrécie et des plateaux surélevés dans ce sens. »
D’autres habitants s’interrogent sur « la circulation des poids-lourds sur cet axe.
Il y a un projet de contourne ment ? ». Frédéric Burghard précise qu’une bretelle de contournement sera réalisée « mais c’est un projet de la Communauté de communes du Pays de Luxeuil avec un fonds de concours de la Ville. Nous nous coordonnons afin de la mettre en place. L’objectif avec cette bretelle est d’éviter des flux dans ce quartier ».
Les habitants devront s’armer de patience pendant cette troisième phase de travaux et celles qui suivront dont celle des aménagements paysagers.

LES AFFICHES DE HAUTE SAONE – 23 juillet 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé