Lancieux | 2021-10-01

La résidence pour les seniors est en bonne voie

Lancieux— Un engagement de principe, avec la société Âges et vie, a été voté lors du conseil municipal. À terme, seize personnes âgées vivront en colocation au centre communal.
Promesse phare de la campagne municipale, le projet de construction d’une résidence pour seniors, portée par la municipalité, avance.
Le futur porteur du projet est désormais connu : Delphine Briand et son équipe ont voté un « engagement de principe», avec la société Âges et vie.
Cet engagement de la commune porte sur « le projet d’installation d’une structure d’accueil de seize personnes âgées, en perte d’autonomie, en centre-bourg ».
À l’invitation de la mairie, la responsable ouest de cette filiale de Korian, Mme Saint-Léger, a présenté les réalisations portées par sa structure.
Six emplois à terme
Pour la commune, cela donnerait deux unités de huit chambres et un espace commun composé d’un salon, d’un séjour et d’une cuisine, laquelle permet aux résidents et au personnel de préparer leur repas sur place. D’une surface d’environ 30 m2, les chambres possèdent toutes une salle d’eau et sont de plain-pied.
La future structure trouvera sa place sur le terrain communal de 2 800 m2, qui borde le parking de la mairie et de la bibliothèque.
L’emplacement choisi devrait « amener du lien, car il permet au projet d’être intégré au coeur de la ville», a expliqué Mme Saint-Léger.Chaque bâtiment comptera, à l’étage,un appartement où sera logé un(e) auxiliaire de vie, qui pourra ainsi assurer une présence continue. Ce dispositif de colocation entre personnes âgées se veut inclusif et à taille humaine. Il devrait, de plus, permettre la création de six emplois. Âges et vie, qui gérera «de A à Z» le projet, une fois le terrain mis à disposition, annonce un coût «en reste à charge » compris entre 1 600 et 1 700 € par mois et par pensionnaire.
L’équipe municipale a voté pour cet engagement, première étape en vue de l’élaboration de cette structure, qui pourrait sortir de terre dans les deux ans et qui fera l’objet de nouvelles discussions lors du prochain conseil, le 22 avril.
De son côté, l’opposition a voté contre cet engagement de principe, « parce que ce prestataire privé réalise une opération de promotion immobilière 100% privée et que, s’il souhaite s’implanter à Lancieux, il peut le faire, comme tous ses concurrents, en achetant un terrain constructible, explique-t-elle sur son site.
Nous déplorons que la majorité ait choisi un prestataire dont le projet est économique (et pas social) et lui déroule le “tapis rouge” avec un foncier communal ».

OUEST FRANCE – 5 avril 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé