Aigueperse | 2021-10-01

« Poursuivre nos efforts »

Réélu maire en mars lors du premier tour des élections municipales, Luc Chaput en visage l’avenir d’Aigueperse sereinement. Tour d’horizon.
Nourredine Regaieg Après avoir dressé le bilan de son dernier mandat notamment ponctué par la création d’une nouvelle école maternelle, des transactions immobilières qui ont permis l’installation d’une épicerie mais aussi d’une entreprise de transport qui a permis la création de six emplois, ou encore la zone artisanale mise sur pied avec la communauté de communes qui a permis la création d’une vingtaine d’emplois, Luc Chaput aborde sereinement les six prochaines années pour Aigueperse.
Les grands projets. « La première des choses, c’est de poursuivre nos efforts en terme d’environnement et de cadre de vie. Cela passera notamment par le patrimoine et l’obtention du label “Petites cités de caractère” pour le quel nous avons récemment postulé et qui nous permettra de développer le tourisme. Ensuite, nous mènerons à terme le projet de nouvelle salle des fêtes (pour un montant de 900.000 euros TTC, ndlr) et nous construirons un 4e court de tennis couvert qui servira également pour les séances de sport des collégiens. » Une résidence Ages et vie.
« C’est une société privée de Besançon qui va venir construire une résidence avec 14 logements pour les personnes âgées. C’est un intermédiaire entre le domicile et l’Ehpad. Cela permettra la création de six nouveaux emplois au moment de l’ouverture prévue pour fin 2021.
L’ensemble du projet
(2,5 millions d’euros environ, ndlr) sera financé par des fonds privés. Hormis les nouveaux emplois, l’autre avantage de cette résidence, c’est que nous espérons que cela va libérer certains logements. » La démographie. « Nous serons bientôt à 2.800 habitants avec une progression moyenne de 4 ou 5 % par an depuis 10 ans.
Nous arrivons progressive ment à un seuil que l’on ne veut pas dépasser. Au delà de 3.000 habitants, il faudrait modifier beaucoup d’infrastructures et nous n’avons pas les moyens financiers pour ça. A l’heure actuelle, deux lotissements sont en cours de finalisation avec 23 logements à la clé. Cela nous suffit d’autant que nous voulons préserver les zones agricoles. »
La santé. « Nous essayons de mettre sur pied une sorte de maison médicale qui regrouperait plusieurs professionnels de santé en aménageant le centre de loisirs. Mais ce n’est pas simple. Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir cinq généralistes. Et même si trois d’entre eux ont plus de 65 ans, ils seront vite remplacés au moment de leur retraite. À Aigueperse, il y a tout ce qu’il faut au niveau médical. »

LA MONTAGNE – 9 octobre 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé