Montfaucon | 2021-10-01

Un début de déconfinement à la maison Ages et Vie

Le confinement actuel ne change pas beaucoup le quotidien des résidents de la maison Ages et Vie de Montfaucon si ce n’est la présence physique des enfants et petits-enfants qu’ils ne peuvent serrer dans leurs bras. La maison de retraite s’organise tout de même afin de préparer le déconfinement. Raymonde Chourlin, la doyen ne des maisons Ages et Vie, fêtera ses 106 ans en décembre prochain. Elle se résigne à la situation particulière due au confinement tout en gardant l’optimisme et le dynamisme dont elle fait preuve. Elle continue à chantonner pour les autres colocataires et profite du jardin et des lilas en fleurs.
« Il est évident qu’avec l’épidémie de covid-19 nous sommes beaucoup plus vigilants. Seules les AVS (auxiliaire de vie sociale) dotées de masques et les intervenants médicaux ont accès à la maison en passant par le sas de sécurité que nous avons installé. Mais depuis cette semaine, un arrêté permet aux résidents de recevoir la visite de leur famille à raison d’une seule personne, le matin de 10 h à 12 h, du lundi au samedi uniquement par ouverture de la porte-fenêtre avec une distance observée de deux mètres, ce qui va redonner du baume au coeur à nos aînés. Nous continuons à observer les mesures sanitaires avec prise de température régulière, désinfection des mains avec gel plusieurs fois par jour. Les portes sont fermées à clé et des affiches placardées partout interdisant l’entrée à toute personne extérieure », ont confié Nathalie, Wahiba et Mélody les « anges gardiennes » dévouées et attentionnées qui contribuent au bien-être des colocataires de la maison Ages et Vie de Montfaucon.
Les bons petits plats cuisinés redonnent le sourire
Elles poursuivent : « En qualité d’AVS, nous continuons à distraire nos résidents par des activités manuelles, des jeux de société et de longues discussions sur des sujets divers avec musiques en fond sonore. De temps en temps, ils ont un petit coup de blues dû au manque de visite mais les bons petits plats que nous leur cuisinons et auxquels ils participent leur redonnent le sourire. Le lien n’est pas totalement coupé et grâce aux nouvelles technologies les colocataires, avec notre aide, utilisent tablettes, Skype et par le biais du Facebook Ages et Vie nous les filmons et les prenons en photo avec un petit message qu’ils adressent à leurs proches. Un moment qu’ils apprécient. »

L’EST REPUBLICAIN – 23 avril 2020

Cliquez ici pour pour être rappelé