Chirens | 2021-10-01

Un mode d'habitat inclusf

Ci| hefde file de l’action sociale et médico-sociale », Ile Conseil départemental de l’Isère dispose des compétences obligatoires et facultatives en matière d’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées.
Si-son rôle estincontournable pour développer la prévention et le soutien à domicile des personnes en perte d’autonomie vivant à domicile via le dispositif «IsèreADOM», il l’est tout autant en matière d’hébergement de ce public, qu’il s’agisse de financement ou de contrôle de qualité des structures. Concernant la structure « Age et vie » sur le point de voir le jour à Chirens, le Département n’est pas intervenu au niveau des investissements mais via une mutualisation de l’Apa * qui a permis de diminuer le reste à charge des résidents.
Laura Bonnefoy, vice-présidente du Département en charge de la dépendance et du handicap, assure que «ce type de formules bénéficiera à l’avenir du soutien de la collectivité, car il répond au souhait des aînés de rester à domicile. En outre, il s’insère dans la volonté du Conseil départemental de tirer les leçons de la pandémie pour aller vers des structures plus petites et différentes. Toutes les innovations qui correspondent à un mode d’habitat inclusif, favorisant les liens sociaux, inséré dans la vie locale, sont les bienvenues. Elles seront intégrées dans notre schéma de l’autonomie en cours de révision et doté de 55 millions d’euros supplémentaires pour les cinq ans à venir».
Déjà important, l’enjeu concernant l’accueil et l’hébergement des personnes dépendantes ne cesse de s’accroître. «Car, en 2030, le nombre de personnes âgées de plus de 85 ans sera multiplié par trois», souligne Laura Bonnefoy. De nouvelles solutions de vront donc être développées. L’« Ehpadhors les murs» qui permet aux personnes âgées de bénéficier des services des Ehpad (Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) chez elles, en fait partie.

TERRE DAUPHINOISE – 15 avril 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé