Pontlevoy | 2021-10-01

Une future maison de santé

Le maire, Jean-Louis Berthault, à l’aube de sa deuxième mandature, veut consacrer à la commune toute son énergie et déploie de nombreux projets pour 2021
Maison de santé. Le permis de construire est signé pour la Maison de santé pluri-professionnelle (MSP) avec Terres de Loire Habitat. Une ouverture prévue pour le début de l’été 2022.
Aménagement du territoire.
Le maire souhaite dynamiser le centre bourg avec commerces et marché, pour aménager un espace disponible de 1.250 m2, résultant de l’acquisition de trois maisons sur la route de Blois-Montrichard.
Maisons intergénérationnelles. Deux maisons dédiées aux domiciles partagés pour personnes âgées en perte d’autonomie seront créées, en lien avec le groupe Âges & Vie, de Besançon. Chaque maison disposera de huit studios avec affectation par maison de trois salariés permanents. Chaque locataire pourra participer aux tâches ménagères par exemple.
Voirie. Les efforts vont se concentrer aussi sur la voirie, à hauteur de 364.000 euros, avec la réfection de la rue de l’Étang-Neuf et celle de l’Ail-Vert, la création d’un accès à la MSP, la sécurisation de la rue de La Grefferie. La sécurisation de la route de Blois est l’objet de toutes les réflexions, sans concevoir de déviation. Gestion des eaux. La gestion de l’eau pluviale rue du Clos et du réseau d’eau potable rue du-8-mai feront l’objet d’une amélioration ainsi que la pour suite du curage de fossés.
Urbanisme. Les travaux de viabilisation du lotissement Che-Jean-Louis Berthault, maire de Pontlevoy. vrière commencent en mars. Treize lots de 460 à 660 m2 se ront mis en vente dès mai- juin (à partir de 25.000 euros HT).
Cinq logements seront des habitats sociaux.
Pour rappel, l’acquisition du terrain s’est faite à hauteur de 120.000 euros, 50 % des fouilles archéologiques ont été supportées par la commune et l’autre moitié par la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC). Ce qui a motivé le recours à un emprunt de 350.000 euros sur douze ans. Travaux. Des peintures sont à réaliser à l’école pour un mon tant de 25.000 euros, tout comme le changement des me nuiseries de la mairie et de la bibliothèque pour la somme de 30.000 €.
Culture. Outre deux soirées théâtrales en plein air (en juin et septembre), devraient se dérouler les concerts de mai et de la deuxième quinzaine de juillet du Festival de Musique.
Football. La remise du gazon du terrain de football est au programme.
Malgré le contexte sanitaire, le maire se fixe comme objectif l’obligation de générer de la réserve foncière pour la léguer aux équipes municipales futures.

LA NOUVELLE REPUBLIQUE – 2 février 2021

Cliquez ici pour pour être rappelé